DANSE | FESTIVAL

June Events 2019

01 Juin - 15 Juin 2019

Pour sa treizième édition, le festival June Events 2019 ne réunira pas moins de vingt-huit compagnies. Et au fil de quinze jours joyeusement condensés, une quarantaine d'évènements se succéderont aussi bien à l'Atelier de Paris qu'hors les murs. De quoi faire une solide cure de danse.

Temps fort de l’Atelier de Paris / CDCN, les June Events annoncent l’été avec quinze jours de danse contemporaine à la pointe de l’état de l’art. Si toute l’année l’Atelier de Paris se consacre au soutien de la création, en proposant spectacles, bords de plateau, masterclasses et accueil d’artistes en résidence, les June Events sont l’un des moments d’effervescence de cet engagement. Pour leur treizième édition, les June Events 2019 ne dérogeront pas à la règle. Au programme ? Une trentaine de spectacles, des présentations de créations inédites, des bords de plateau et discussions, des performances et déambulations en plein air… Ainsi qu’une nuit de création, Fictions, conçue avec Nina Santes, chorégraphe associée à l’Atelier de Paris / CDCN. Pour une plongée performative aussi jubilatoire que nocturne, au sein de la Cartoucherie et sa forêt. De quoi refaire le plein de cette énergie addictive que diffuse la danse comme expérience.

Festival June Events 2019 : quinze jours d’effervescence, du 1er au 15 juin

Fondé en 1999 par la chorégraphe Carolyn Carlson, l’Atelier de Paris a reçu le label de Centre de Développement Chorégraphique National en 2015. Bouillonnante, l’édition 2019 des June Events sera l’occasion de retrouver quelques-unes des pièces portées par le CDCN. Côté créations, il y aura notamment trois 6 à 7. Soit un rendez-vous articulant présentation d’une pièce en cours de création et discussion. Les chorégraphes Danya Hammoud, Ashley Chen et Ondine Cloez présenteront ainsi respectivement Sérénités, Distances et L’art de conserver la santé. La chorégraphe Aina Alegre livrera en première française La Nuit, nos autres (2019). Et Carrousel (2019), de Vincent Thomasset, fera sa première en Île-de-France. Margot Dorléans dansera Confier (2019) et Malgven Gerbes & David Brandstätter Feeding Back (2019). Quant à la chorégraphe Marine Chesnais, elle sera présente avec Rhein (2019). Au cours d’une soirée double-programme, Mickaël Phelippeau reprendra Lou (2018) et présentera Juste Heddy (2019).

Une quarantaine d’évènements à l’Atelier de Paris / CDCN et hors les murs

Toujours en créations récentes, les frères Christian & François Ben Aïm livreront Arise (2019), au Château de Vincennes. Ils reprendront également Bird, sur la place de l’Église, à Vincennes. Les Junes Events 2019 seront aussi l’occasion de retrouver Man Rec (2014) d’Amala Dianor, Näss (Les gens) (2018) de Fouad Boussouf, Consul et Meshie (2018) d’Antonia Baehr & Latifa Laâbissi, À mon seul désir (2014) de Gaëlle Bourges, We Were the Future (2018) de Meytal Blanaru, Terça-Feira : Tudo o que é solido dissolve-se no ar (2017) de Cláudia Dias, Structure-coupleCosy (2015) de Lotus Eddé-Khouri & Christophe Macé, ou encore Joanne Leighton avec 9000 pas in situ (2015-2019), Walk #3 et Clapping. Le festival sera également l’occasion de plonger dans la performance collective participative de la cabane TurfuXLaFronde, ou encore de découvrir Unforetold (2018) de Sarah Vanhee. La chorégraphe circassienne Florence Caillon reprendra Souffle (2016) et Flora Détraz Muyte Maker (2018).

Une 13e édition plurielle : danse, DJ sets, performance, discussions, nuit de création…

La chorégraphe canadienne Clara Furey fera également escale en France avec Cosmic Love (2017). Quant aux chorégraphes Saburo Teshigawara et Thomas Hauert, réunis au sein d’une soirée double-programme sous le signe du CCN – Ballet de Lorraine, ils présenteront respectivement Transparent Monster (2018) et Flot (2018). Sans oublier .le flé0 (2018) d’Ilan Volson & Nassim Baddag. À cette ébullition, il faudra encore ajouter quelques DJ sets ici et là — l’édition 2019 des June Events n’impliquant pas moins de vingt-six lieux et partenaires. Et totalisant une quarantaine d’évènements de formats diversifiés, ces quinze jours de festival ne manqueront pas d’être plutôt intenses. De quoi prendre la mesure, en somme, de l’énergie chorégraphique de l’Atelier de Paris / CDCN, dans sa dynamique de soutien à la création contemporaine. Et de quoi, également, s’offrir une joyeuse transition entre fin de saison chorégraphe (2018/2019 : c’est presque fini) et début de saison estivale festivalière.