DANSE | SPECTACLE

9000 pas

23 Jan - 23 Jan 2017
Vernissage le 23 Jan 2017

Lors de l’édition 2017 du festival « Art Danse Bourgogne », Joanne Leighton présente 9000 pas, un spectacle composé sur la suite mathématique de Fibonacci et des systèmes géométriques. D'une construction précise et rigoureuse, cette pièce laisse place à l’imagination du spectateur soutenue par la multiplicité des combinaisons des trajectoires des danseurs.

Présentée dans le cadre du festival « Art danse » 2017, 9000 pas, pièce de Joanne Leighton tend à se présenter au premier abord sous des dehors abstraits. Conformément à ses habitudes, celle-ci s’efforce de dégager sous les apparences du monde extérieur des modèles peu perceptibles qui lui donne sens et consistance. Le récit ou la psychologie laissent tout naturellement place à une recherche et une volonté de rigueur et clarté. Ainsi, 9000 pas est-elle composée à partir de la suite mathématique de Fibonacci qui combine des chiffres selon des règles de sommation sophistiquées.

9000 pas

Suivant cette ligne directrice, 9000 pas est une pièce entièrement traversée par un motif unique, celui de la boucle. Inlassablement, ce dernier se décline tout au long du spectacle sous la forme de cercles successifs tracés sur la scène par les danseurs. Aux combinaisons mathématiques savantes caractéristiques de la suite de Fibonacci répondent ces cercles qui se croisent, se déforment, se dédoublent et se multiplient. Une véritable logique de la durée est ici sensible puisque du modèle initial découlent des variations de rythme.

 Sur scène, les trajectoires des interprètes, qu’elles obéissent au mouvement de la danse ou de la marche, contribuent à donner l’impression d’un enchevêtrement de mouvements rendus automatiques. Mais une telle impression ne peut effacer cette seule certitude tenant à la construction même de 9000 pas. Sobrement organisée, la pièce voit ses six danseurs évoluer de manière isolée, et se rencontrer lorsque leurs trajectoires trouvent à se combiner.

9000 pas ou la liberté d’imaginer

9000 pas laisse par définition ouvert le nombre de combinaisons possibles entre les différentes trajectoires des danseurs. En ce sens, cette pièce fait appel à l’imagination du spectateur, qui pourra interpréter la nature des rapports qui s’établissent sur scène entre les interprètes, selon les variations des divers mouvements combinés. Que voit-on ? S’agit-il d’une rencontre provoquée par le hasard ? D’indifférence ? De rapports de séduction ?