ART | EXPO

Hélène Jourdan-Gassin, Regard sur une collection

09 Avr - 08 Juin 2008
Vernissage le 08 Avr 2008

Pour célébrer trente ans d’activité dans le domaine des arts plastiques, la ville de Nice a voulu rendre hommage à Hélène Jourdan-Gassin, successivement galeriste, entrepreneur d’événements, journaliste d’art et commissaire d’exposition.

Arman, Olivier Babin, Per Barclay, Ben, Meriem Bouderbala,
Katia Bourdarel, Denis Brun, Pier Paolo Calzolari, Martin Caminiti, Thierry Cauwet, César, Jean-Jacques Condom, Jacky Coville, Bernard Dejonghe, Gerhard Doehler, Charles Dreyfus, Joël Ducorroy, Jacqueline Gainon, Christian Galzin, Anne Gérard, Claude Goiran, Hayat, Han Hoogerbrugge, Joël Hubaut, Guy Ibanez, Vivien Isnard, Henry Kalam, Jachi Klein, Shigeru Kuriyama, Thierry Lagalla, Patrick Lanneau, Sandra D. Lecoq, Jean Le Gac, Yiu Wah Leung, Henri Maccheroni, William Mackendree, Martin Miguel, Jose Menchero, Patrick Moya, Lionel Nosmas, Florence Obrecht, Dimitry Orlac, François-Xavier Orsini, Axel Pahlavi, Jacques Pineau, Jaume Plensa, Robert Rauschenberg, Guy Roussille, Leonardo Rosa, Peter Schlör, Serge III, Philippe Sommerhalter, Cédric Teisseire, Pierre Tilman, André Villers

Hélène Jourdan-Gassin, Regard sur une collection

Pour célébrer trente ans d’activité dans le domaine des arts plastiques, la ville de Nice a voulu rendre hommage à Hélène Jourdan-Gassin, successivement galeriste, entrepreneur d’événements, journaliste d’art et commissaire d’exposition.

Issue d’une famille d’artistes et d’amateurs d’art, Hélène Jourdan-Gassin s’est intéressée à l’art contemporain dans les années 70, au contact d’artistes travaillant sur la Côte d’Azur et en collectionnant leurs œuvres. Cette passion l’a amenée à ouvrir une galerie à Nice, consacrée principalement aux jeunes artistes émergents.
Elle a été la fondatrice en 1986 de la foire d’art contemporain Art Jonction International qu’elle a présidée pendant plus de 10 ans. Par ailleurs, elle s’est consacrée à l’écriture en rédigeant préfaces et comptes rendus d’expositions.

Pour le critique d’art Jean-Marc Réol, « L’exposition consacrée à la collection réunie par Hélène Jourdan-Gassin ouvre une perspective intéressante sur la notion de consommation culturelle. Elle révèle une forme complexe d’engagement vis-à-vis de l’art, à la fois esthétique, intellectuelle et sentimentale, conduisant à une véritable expérience existentielle.  Esquisser l’histoire de la collection équivaut donc à rendre compte d’une double aventure : celle, subjective, d’un regard en évolution et celle, objective, du contexte socio-historique qui est son paysage naturel.
L’activisme multiforme d’Hélène Jourdan-Gassin se reflète dans la collection, où chacune des œuvres témoigne d’un moment de son activité en faveur de l’art. Ce collectionnisme de proximité est aussi essentiellement affectif et intuitif et se développe au gré des rencontres, au rythme d’une personnalité libre qui a toujours su préserver l’esprit de curiosité enthousiaste d’un véritable amateur d’art ».