Arman

Arman

Arman — né le 17 novembre 1928 à Nice (France) ; décédé le 22 octobre 2005 à New York (USA).

Artiste franco-américain, Arman est l’un des membres fondateurs du Nouveau Réalisme. Particulièrement prolixe, son œuvre explore notamment les notions de collection et d’accumulation. Dans l’ensemble, ses nombreuses sculptures et peintures se présentent comme autant d’entassements et agencements, plus ou moins débordants.

Arman : Poubelles, Accumulations et Colères (séries de sculptures et installations)

Parmi ses œuvres les plus mémorables se compte la série des « Poubelles ». Soit des collectes de détritus, mises sous verre (Petits Déchets Bourgeois, 1959 ; Poubelle de Pierre Restany, 1959…). Les résidus de consommation se métamorphosent ici en portraits démystifiés, anonymes ou nominatifs (Yves Klein, Bernar Venet…). Avec la série des « Accumulations », Arman compose des vitrines rassemblant des objets, de consommation, similaires. Masques à gaz pour Home Sweet Home II (1960) ; mains de poupées pour Ainsi, Font, Font (1960) ; boîtiers argentiques pour Clic-Clac Kodak, Hourrah! (1961)… Et avec la série des « Colères », des mécaniques complexes voire uniques (pianos, violons, machines à écrire) se voient pulvérisées, déconstruites, brisées, puis fixées sur support en bois (Chopin’s Waterloo, 1962). Artiste du processus et de la sérialité, il déclinera ainsi ces axes originaires tout au long de sa longue œuvre protéiforme.

Du Nouveau Réalisme au Pop Art, avec la Poubelle de Warhol (1969)

C’est en 1958 qu’Armand Pierre Fernandez retient une faute d’imprimerie sur son prénom pour devenir Arman. La même année est organisée l’exposition « Le Vide », d’Yves Klein, à la Galerie Iris Clert. Et en 1960, c’est au tour de l’exposition « Le Plein », d’Arman, d’y être organisée. Le groupe des Nouveaux Réalistes est fondé dans cette dynamique. Arman est signataire du manifeste rédigé sur fond Bleu Klein. L’écriture de Restany stipule « Le 27 octobre 1960 les nouveaux réalistes ont pris conscience de leur singularité collective – Nouveau Réalisme = nouvelles approches perceptives du réel ». Inspiré par Dada et les collages de Schwitters, il inspirera à son tour Warhol. Dans Dinner at Daley’s (1964), Warhol le filme lors d’une performance de Spoerri. Plusieurs Poubelles ainsi que l’Accumulation Amphétamines seront également acquises par Warhol. En écho, Poubelle de Warhol date de 1969. Par ailleurs Arman se fera naturaliser américain en 1972.