DESIGN | EXPO

Maison & Objet – Rising Talent Awards | Bailey Fontaine

06 Sep - 10 Sep 2019

En septembre, Paris se met à l'heure du design avec la Paris Design Week et le salon Maison&Objet. Deux évènements simultanés qui génèrent ainsi une ambiance d'émulation de portée internationale. En témoigne les "Rising Talents Awards", dont le designer new-yorkais Bailey Fontaine fait partie.

Le mois de septembre, à Paris, sera marqué par le design. Avec deux évènements concomitants, organisés par la même structure : Maison & Objet. Depuis 1995, Maison & Objet organise le salon éponyme (alias M&O), qui deux fois par an prend ses quartiers au Parc des expositions Paris Nord Villepinte. Salon professionnel dédié à l’habitat, au design et à la décoration d’intérieur, Maison & Objet joue un rôle fédérateur en matière de design. Avec plus de trois-mille marques internationales et contemporaines venant exposer à Paris : l’effervescence y est de rigueur. En parallèle de la Paris Design Week (Second évènement M&O), le salon cultive deux temps d’exposition forts : le label « Designer of the Year ». Et l’exposition-sélection des « Rising Talent Awards », mettant en lumière une demi-douzaine de designers émergents d’un pays spécifique. Pour M&O de septembre 2019, les États-Unis seront à l’honneur. Avec, notamment, le travail du designer Bailey Fontaine.

« Rising Talent Awards » 2019 : focus sur le designer new-yorkais Bailey Fontaine

Aux côtés des designers Alex Brokamp, Green River Project, Harold, Kin & Company et Rosie Li, les « Rising Talent Awards » présenteront ainsi le Bailey Fontaine Studio. En tant que sculpteur et designer, le jeune Bailey Fontaine cultive des lignes inspirées par sa ville d’adoption : New York. Formes élancées et longilignes, sculpturales à tendances hermétiques, monolithiques, les pièces de Bailey Fontaine courtisent un genre de Brutalisme. Mais en essayant d’en souligner les finesses par quelques angles arrondis dans le béton. Lampes en forme de pilier tout ce qu’il y a de plus rigide (Pillar Floor Lamp 3), pour autant Bailey Fontaine en arrondit l’extrémité. Tout en évidant une petite cavité pour y loger l’ampoule. Une ampoule à nu diffusant une lumière blanche, certes, mais néanmoins relativement douce (par rapport à un éclairage au tube néon, par exemple, ou par rapport aux lampes de chantier).

Le Brutalisme ironique et poétique de Bailey Fontaine au salon Maison et Objet (M&O)

Designer, sculpteur, poète, Bailey Fontaine agrémente sa lampe Pillar d’une phrase de présentation : « The feeling of being in an overpopulated city lit by empty windows ». Le sentiment d’être dans une ville surpeuplée, éclairé par des fenêtres vides. Et effectivement, du travail plutôt froid et objectif de Bailey Fontaine se dégage néanmoins une émotion. Avec le très concret concrete [béton, en anglais], il compose des pièces où une forme de poésie semble encore possible. Son Plane Planter (2019) fait ainsi trôner une mini-plante, de type bonzaï, tout en haut d’un pilier de ciment. Là encore, méthodique, une phrase de présentation accompagne la pièce. « The feeling of worshipping nature and putting it above all else ». Le sentiment de célébrer la nature et de la placer au-dessus de tout le reste. Une tendre ironie, face à ce pilier laissant peu de place aux racines de la plante.

Pour un design urbain à la poésie douce-amère, en somme, mis en lumière par les « Risings Talent Awards » du salon professionnel M&O de septembre 2019.