DESIGN | SALON

Galeristes 2019

18 Oct - 20 Oct 2019
Vernissage le 17 Oct 2019

Pour sa quatrième édition, le salon Galeristes 2019 réunira une quarantaine de galeries d'art et design contemporains, au Carreau du Temple. Plus abordable que la FIAC, et probablement plus souple aussi, Galeristes 2019 n'en conjuguera pas moins valeurs sures et émergences.

N’y a-t-il pas quelque chose de prévu, à Paris, le week-end du 17 au 21 octobre 2019 ? La FIAC (Foire Internationale d’Art Contemporain) au Grand Palais, par exemple ? Mais non : c’est le salon Galeristes, au Carreau du Temple. Donc si certains l’ignorent encore : la FIAC approche à grands pas. Avec la fébrilité si typique qui accompagne la recherche, dans tout Paris, du carton d’invitation magique pour assister au vernissage. S’il est bon d’être parfois un peu fébrile et envoûté dans ce paysage désenchanteur contemporain, il n’en reste pas moins que la FIAC joue surtout un rôle fédérateur sur le marché de l’art. Indicateur des cotes présentes et à venir, artistes et galeristes y investissent beaucoup. Évènement exigeant et vorace en énergie, il impulse également une dynamique d’action. Et tout comme le Festival d’Avignon a son Off, la FIAC cultive un Off de haute volée. Dont Galeristes.

Galeristes 2019 : 4e édition de ce salon art et design contemporains, au Carreau du Temple

Salon de galeries d’art, plutôt contemporain et plutôt parisiennes (s’il faut brosser à grands traits), Galeristes prépare sa quatrième édition. Du 17 au 20 octobre, le Carreau du Temple réunira ainsi une quarantaine de galeries (Christian Berst Art Brut, Galerie Binome, Galerie Jean Brolly, Galerie Éric Dupont, Galerie 8+4, Galerie Claire Gastaud, Loevenbruck, Galerie Oniris, Semiose…). Mais Galeristes 2019 réserve aussi trois autres belles surprises : une section ‘Anthologie de l’art français’ (de 1950 à 1980). Un projet spécial de Mohamed Bourouissa et Homaar — nouvelle plateforme d’édition d’art contemporain. Et surtout, rubrique Design oblige : la section ‘Art & Design’. Une affinité élective qui prendra les traits de trois évènements saillants. D’abord, Yvon Lambert présentera un projet spécifique de l’artiste et designer Nathalie du Pasquier. Membre de Memphis (porté par le designer italien Ettore Sottsass), dès ses débuts Nathalie du Pasquier a œuvré à son rayonnement international.

Une section ‘Art & Design’ éclectique et pointue : Yvon Lambert, A1043, Le Buisson

Autre élément clé de ce focus ‘Art & Design’ : la première participation de la jeune Galerie A1043, œuvrant dans le Marais depuis 2016. Galerie pointue, A1043 édite des pièces contemporaines de designers européens émergents. Tels Lucas Maassen (Eindhoven), Michael Schoner (Rotterdam) ou Pierre Castignola (Eindhoven). Autrement dit : des représentants de la très réputée Design Academy d’Eindhoven. Avec son mélange d’ingéniosité créative, de minimalisme ludique et de professionnalisme pragmatique quant à la qualité des réalisations. Enfin, la jeune maison d’édition parisienne Le Buisson sera présente avec une collection de bijoux contemporains. Des bijoux signés par quelques pointures des design, graphisme et art contemporains français. À savoir matali crasset, Julien Carreyn, Geneviève Gauckler, le studio M/M, Mrzyk & Moriceau, Théo Mercier et Jean-Luc Verna. Sans oublier la scénographie globale de Galeristes 2019, signée Dominique Perrault Architecture.

Pour un salon, en somme, qui mise sur la taille humain et le partage d’expérience, comme possible contrepoint à la grande mécanique spéculative qu’est la FIAC.