ART | EXPO

Les chefs-d’oeuvre de la donation Yvon Lambert

07 Juil - 18 Nov 2012
Vernissage le 07 Juil 2012

Représentant les goûts d’Yvon Lambert, ses aspirations et ses passions, sa collection se constitue dès les années 60. Se battant contre l’académisme, il comprend très vite que le cœur de la création émergente n’est plus à Paris mais en Amérique. Il y découvre alors l’art Minimal, l’art Conceptuel et le Land art, qui représentent les piliers de la collection.

Carlos Amorales, Miquel Barcelo, Jean-Michel Basquiat, Christian Boltanski, Daniel Buren, Andre Cadere, Vincent Ganivet, Nan Goldin, Douglas Gordon, Jenny Holzer, Roni Horn, Anselm Kiefer, Barbara Kruger, Bertrand Lavier, Claude Lévêque, Allan Mac Collum, Robert Mangold, Brice Marden, Vik Muniz, Diogo Pimentao, Robert Ryman, Richard Serra, Andres Serrano, Niele Toroni, Salla Tÿkka, Cy Twombly, Lawrence Weiner, Zilvinas Kempinas
Les chefs-d’oeuvre de la donation Yvon Lambert

La Collection Lambert qui vient de fêter son dixième anniversaire aborde désormais une nouvelle phase. À l’occasion de la visite officielle du Président de la République, le 18 novembre 2011 au musée, Yvon Lambert a confirmé la donation de sa collection à l’État et son dépôt permanent à la ville d’Avignon. Depuis, la Ville d’Avignon et le Ministère de la Culture ont signé les engagements financiers pour l’agrandissement du musée à l’Hôtel de Montfaucon qui lui est mitoyen et qui assurera un doublement des surfaces d’exposition. La donation publique sera signée cet été et sera le plus important geste de générosité pour les collections publiques depuis plus d’un siècle. Elle permettra l’entrée dans le patrimoine national d’une collection historique intégrale constituée depuis 50 ans et comptant près de 600 œuvres pour une valeur estimée par Christie’s à près de 100 millions d’euros.

A l’occasion de cette donation, le musée présente durant l’été les œuvres majeures de la collection Lambert. Cette exposition en deux actes ainsi que le catalogue qui lui sera consacré ont pour ambition de montrer toute la rareté et le prestige d’une collection représentative de la création la plus pointue de ces 50 dernières années. Elle montrera également comment le musée qui l’abrite a su s’imposer en douze ans d’existence comme un lieu majeur de la scène artistique contemporaine: sur le plan national et international en présentant de grandes expositions de groupes ou monographiques parmi lesquelles Sol LeWitt, Cy Twombly, Miquel Barcelo, Douglas Gordon, Roni Horn, Lawrence Weiner, Vik Muniz; et sur le plan local, en multipliant les partenariats avec des institutions culturelles de la région et en développant une politique culturelle soutenue à l’égard des publics et particulièrement auprès des plus jeunes.

Ce premier volet ne constituera pas la première partie d’une étude chronologique des mouvements et des artistes présents dans ce fonds historique, mais portera un nouveau regard sur une collection débutée dès les années 60 avec les artistes de la nouvelle avant-garde, poursuivie dans les années 80 et 90, et enrichie encore aujourd’hui par les œuvres de la jeune génération. Il confrontera ainsi les œuvres d’artistes mus par un désir radical de rupture à l’égard des ainés tels Lawrence Weiner, Richard Serra, Brice Marden, Robert Mangold… à celles d’artistes qui fondent leur pratique sur le regard porté aux œuvres du passé et à leur appropriation comme Andres Serrano, Douglas Gordon, Bertrand Lavier, Jean-Michel Basquiat, Bertrand Lavier, Zilvinas Kempinas…

Ces regards croisés, permettront de rappeler à quel point certains artistes furent novateurs et visionnaires en leur temps, et que pour s’inscrire dans le monde, il est bon d’avoir l’acuité de regarder derrière soi, avec en mémoire un passé proche ou lointain, personnel ou universel.