ART | EXPO

«G I R L», curated by Pharrell Williams

27 Mai - 25 Juin 2014
Vernissage le 27 Mai 2014

Le galeriste a invité le musicien Pharrell Williams à concevoir une exposition en regard de son dernier disque
G I R L
. Les 40 œuvres de l’exposition célèbrent la femme avant tout libre, libérée par les artistes avec leur imagination sans contraintes, ni limites. C’est à la découverte de cet «Autre», l’Artiste et la Femme, que chaque œuvre invite.

Marina Abramovic & Ulay, Chiho Aoshima, Daniel Arsham, Valérie Belin, Sophie Calle, Johan Creten, Tracey Emin, Daniel Firman, Gelitin, Guerrilla Girls, Laurent Grasso, Gregor Hildebrandt, JR, Alex Katz, …
«G I R L», curated by Pharrell Williams

En 2007, lorsqu’Emmanuel Perrotin rencontre Pharrell Williams à Miami et lui propose de réaliser son premier objet de design, il est loin de s’imaginer que le musicien surdoué, producteur de musique et créateur de mode poursuivra l’aventure jusqu’à créer à quatre mains une sculpture avec Takashi Murakami (The Simple Things, 2008-2009) et proposer sept ans plus tard une exposition en tant que commissaire à la Galerie Perrotin
à Paris.

En effet, à l’occasion de la sortie de l’album G I R L, le duo artistique entre Pharrell Williams et Emmanuel Perrotin entend bien continuer son dialogue créatif avec des artistes qu’il a en partage. «G I R L» est une exposition d’art contemporain, rassemblant près d’une quarantaine d’œuvres — dont 10 spécialement produites pour l’exposition.

Présentée dans la Salle de Bal, le nouvel espace de la Galerie Perrotin, situé dans l’Hôtel d’Ecquevilly dit «du Grand Veneur», au 60 rue de Turenne (75003) à Paris, cette sélection d’artistes proches de la galerie et du musicien forme un opéra artistique où les muses se sont rassemblées pour rendre hommage aux femmes à travers le regard de 36 artistes/dont 17 femmes.

Les 40 œuvres de l’exposition, dont la coordination a été confiée à Ashok Adicéam, nouveau conseiller à la Galerie Perrotin, célèbrent la femme avant tout libre, libérée par les artistes avec leur imagination sans contraintes, ni limites! Avec des œuvres de: Marina Abramovic & Ulay, Chiho Aoshima, Daniel Arsham, Valérie Belin, Sophie Calle, Johan Creten, Tracey Emin, Daniel Firman, Gelitin, Guerrilla Girls, Laurent Grasso, Gregor Hildebrandt, JR, Alex Katz, Kaws, Bharti Kher, Klara Kristalova, Mr., Guy Limone, Annette Messager, Ryan McGinley, Takashi Murakami, Prune Nourry, Jean-Michel Othoniel, Rob Pruitt, Paola Pivi, Terry Richardson, Germaine Richier, Cindy Sherman, Taryn Simon, Mickalene Thomas, Aya Takano, Agnès Thurnauer, Xavier Veilhan, Andy Warhol, Tom Wesselmann…

«Cela fait longtemps, et de plus en plus intensément, que je mêle les œuvres d’art dans ma vie, ma musique, mes créations vestimentaires, les bijoux… Elles stimulent la créativité, la curiosité envers les autres, et rendent tout simplement heureux!» déclare Pharrell Willliams. C’est sur ce mode des harmonies mêlées, que l’icône mondiale de la pop music a toujours collaboré avec ses amis artistes, comme les Daft Punk, Daniel Arsham, Kaws ou encore Takashi Murakami. «Avec les artistes visuels, je suis comme un étudiant, j’apprends tellement à leurs côtés. Les œuvres d’art vous apprennent à vivre et à penser différemment».

Si «s’asseoir dans la position de l’autre pour comprendre son expérience de l’amour» était l’inspiration de Pharrell Williams à l’origine de sa chaise Perspective (2008) — deux jambes d’hommes et deux jambes de femmes qui prolongent l’assise — les œuvres choisies pour l’exposition «G I R L» croisent les regards sur l’image de la femme et de l’amour. Ces points de vues racontent aussi la tension créatrice dans la relation homme-femme, comme Rest Energy with Ulay (1980), la performance de Marina Abramovic et Ulay avec leur arc tiré en face à face.

Mais parce qu’«être femme c’est encore être l’autre» (Femmes artistes/artistes femmes, Catherine Gonnard/Elisabeth Lebovici, Ed.Hazan, Paris 2007), c’est à la découverte de cet «Autre», l’Artiste et la Femme, que chaque œuvre invite. Comme ce tableau de Laurent Grasso, Studies into the past — Single Cover of «Lost Queen» by Pharrell Williams (2014), conçue pour le musicien dépeint en Napoléon découvrant l’Amour en déesse de l’Egypte ancienne.

Parmi les autres œuvres conçues spécialement, nous découvrons les collaborations et les affinités naturelles nées de la fidèle amitié entre Pharrell Williams et Emmanuel Perrotin. Un tondo de Takashi Murakami, hommage à Pharrell Williams et son épouse en robe de mariée, une sculpture de Daniel Arsham en verre brisé, un portrait laser de Marilyn Monroe sur du granit réalisé par Gregor Hildebrandt, une nouvelle toile de Kaws dont Pharrell Williams collectionne les œuvres et qui réalise un flacon pour son parfum G I R L, en plus de projets spéciaux avec Guerrilla Girls, Rob Pruitt, Aya Takano, Guy Limone et JR, pour qui Pharrell Williams compose la musique du dernier film.