DESIGN | EXPO

M&O – Rising Talent Awards 2018

07 Sep - 11 Sep 2018

Pour sa session de septembre, Maison et Objet présente des Rising Talent Awards 2018 entièrement dédiés au design émergent libanais. Conviant ainsi à Paris sept jeunes designers presque tous installés à Beyrouth. Petite plongée dans un design cosmopolite, raffiné et chaleureux.

La Paris Design Week 2018 [alias PDW18] se profile, dans le sillage du salon Maison et Objet [alias M&O]. Et si la PDW18 se déploie dans la ville entière, le Salon Maison et Objet se concentre pour sa part au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte. Un espace suffisamment vaste pour accueillir plus de trois-mille exposants. Avec deux éditions par an, le salon Maison et Objet représente un vivier fédérateur en matière de design d’objet et décoration d’intérieur. Chaque session est notamment accompagnée de deux évènements phares : le Designer of the Year Award [prix du designer de l’année] et les Rising Talent Awards [prix du talent émergent]. Pour cette session de septembre, le Liban est à l’honneur des Rising Talent Awards 2018. Avec sept jeunes designers à retrouver sur le salon Maison et Objet (hall 6), ainsi qu’à la Gallery S. Bensimon durant la PDW18.

Rising Talent Awards 2018 : Maison et Objet met à l’honneur le design libanais

Avec une parité presque parfaite, ce sont trois femmes et quatre hommes (un duo masculin) qui représentent la jeune génération du design libanais. La designer franco-libanaise Carla Baz cultive un design élégant, sobre, organique et précieux. Le Studio Caramel (Karl Chucri et Rami Boushdid), fondé en 2016 par deux anciens étudiants des Beaux-Arts de Beyrouth, développe des objets poétiques. Boîtes à musique et chariots à roulettes aux airs faussement rétro : le Studio Caramel opère presque un point de couture entre la fin du XIXe siècle et le début du XXIe. À la tête de sa propre agence depuis 2009, le designer Marc Dibeh crée quant à lui des œuvres (meubles et objets) alliant matériaux précieux, simplicité et narration. Velours, bronzes et ors, miroirs… Marc Dibeh compose autant des objets que des histoires. À la croisée des chemins et bifurcations, entre orients et occidents.

Beyrouth à Paris : le design émergent à Maison et Objet, et à la Gallery S. Bensimon

Également installé à Beyrouth, le designer Carlo Massoud cultive lui aussi un design chargé d’histoires et de narrativité. Entre design et arts plastiques, ses pièces et assemblages s’apparentent parfois à des sculptures. Née au canada, la designer Anastasia Nysten (installée à Dubaï) a notamment grandi au Liban. Ses objets cultivent une sobriété aussi originale que chaleureuse. Anastasia Nysten réussit à transmettre une forme d’intimité presque immédiate avec les objets qu’elle compose. Enfin, la designer Paola Sakr, elle aussi à la lisière entre design et arts plastiques, développe des objets poétiques. Où se dessine une lutte presque harmonieuse entre technologie et nature. Avec des objets aux allures de friches industrielles — ces lieux où s’enchevêtrent vestiges de béton et puissante résilience végétale. Outre la ville de Beyrouth, les sept designers des Rising Talent Awards 2018 ont en commun un sens profond du cosmopolitisme. Avec des pièces poétiques et conviviales.