DESIGN | EXPO

M&O – Rising Talent Awards | Anastasia Nysten

07 Sep - 11 Sep 2018

Designer mobile, Anastasia Nysten crée des objets élégants et confortables. Mettant l'accent sur une forme de mobilité conviviale, ses pièces tissent des jonctions entre les cultures. À retrouver dans l'exposition "Rising Talent Awards 2018" du salon Maison et Objet.

Pour cette session de septembre, les Rising Talent Awards [Prix du talent émergent] mettent à l’honneur la jeune scène beyrouthine. En invitant sept designers (dont un duo), presque tous installés à Beyrouth (Liban), à venir présenter leurs pièces récentes. Et ce, dans le cadre de l’exposition « Rising Talent Awards 2018 » (hall 6 du salon Maison et Objet). Ainsi qu’à la Gallery S. Bensimon, pendant la Paris Design Week. Avec des pièces raffinées et conviviales, souvent poétiques et riches en histoires et narrations, cette édition libanaise des Rising Talent Awards permettra notamment de découvrir le travail d’Anastasia Nysten. Née à Ottawa (Canada) de parents finnois (père) et libanais (mère), Anastasia Nysten a grandi en Finlande, en France, au Liban. Après des escales à Beyrouth et Londres, elle vit et travaille actuellement à Dubaï. Un cosmopolitisme à la croisée des influences et cultures, qui se retrouve au sein de ses pièces.

Rising Talent Awards 2018 : le Liban cosmopolite d’Anastasia Nysten

Cultivant un design sobre et chaleureux, Anastasia Nysten privilégie une forme de raffinement discret. Bois massifs, tissus, métaux, cuirs… La simplicité s’accompagne d’un soin rigoureux porté au travail des matériaux. Fauteuil, étagère, bougeoir, tabouret, tapis matelassé, transat… Les objets d’Anastasia Nysten ont souvent des accents de mobilité, de confort facile à transporter. Comme si l’objet devenait maison. Sa série de fauteuils Troll Chair (2017) est à ce titre assez emblématique. Avec une solide armature en bois, d’assise très basse (à une dizaine de centimètres du sol), Troll Chair permet de glisser de généreux coussins veloutés dans sa structure. Entre meuble improvisé et structure savamment déstructurée, Troll Chair est une variation du pouf poire. Autre pièce, antérieure, porteuse de ce savant mélange entre mobilité et élégance : le tapis matelassé A Quilt Called Wander (2011). Soit un tapis composé de plusieurs coussins (assez plats), assemblés pour former une large surface.

Anastasia Nysten : un design de la mobilité confortable et conviviale

Le tapis A Quilt Called Wander existe aussi avec un centre renforcé de bambou. Le tout offrant alors comme un espace d’assise à plusieurs. Avec la possibilité d’installer une petite table en son centre. Entre tapis et salon, A Quilt Called Wander est orné d’un piquage, arborant des motifs doux et géométriques. Dans cette même dynamique d’une simplicité pouvant se déployer et démultiplier dans l’espace, pour en faire un lieu de chaleureuse convivialité : les bougeoirs Snowflakes (2012). Soient des structures géométriques composées de réflecteurs disposés suivant la logique de formation des cristaux de neige. Pour des assemblages sobres, mais capables de démultiplier la lueur des bougies. Le tout formant un design de la convergence des cultures. Actuellement installée à Dubaï, les œuvres d’Anastasia Nysten feront escale à Paris, dans l’exposition « Rising Talent Awards » du salon Maison et Objet. Ainsi qu’à la Gallery S. Bensimon pendant la Paris Design Week.