ART | EXPO

Oeuvres de la collection, pour mémoire

25 Mai - 21 Juil 2013
Vernissage le 25 Mai 2013

L'exposition «Pour mémoire» est conçue autour de cinq grandes dates clés qui jalonnent l'histoire du Mac Lyon de la création d'une section d'art contemporain en 1984 à la dernière Biennale de Lyon en 2011, avec la présentation des œuvres de la collection acquises à ces moments clés.

Thomas Schütte, Jean-Pierre Bertrand, Marcia Hafif, Olivier Mosset, Anish Kapoor, Steven Parrino, Sophie Calle, Günter Umberg, Carsten Höller, Tracey Rose, Douglas Huebler, Jean-Luc Mylayne, Hiroshi Sugimoto
Œuvres de la collection, pour mémoire

«Nous nous interrogeons sur le projet directeur de la collection et sur l’idée de collectionner des moments plutôt que des objets. Cette notion, nous ne cesserons de la redéfinir, de la compléter, de l’élargir. Pour le dire simplement, nous aboutissons très vite à l’idée de collectionner des expositions…»
Thierry Raspail, directeur du Mac Lyon, extrait du catalogue raisonné du Mac Lyon, 2009

L’exposition «Pour mémoire» est conçue autour de cinq grandes dates clés qui jalonnent l’histoire du Mac Lyon: la création d’une section d’art contemporain en 1984, l’exposition «La Couleur seule, l’expérience du monochrome» en 1988, qui annonce la première Biennale en 1991, l’installation du musée dans l’édifice de Renzo Piano en 1995 et la dernière Biennale de Lyon en 2011.

Durant ses presque 30 années d’existence, le musée d’art contemporain de Lyon choisit de collectionner des expositions, occasions d’acquérir des œuvres qui sont autant de moments charnières. L’exposition «Œuvres de la collection, pour mémoire» présente une sélection d’œuvres emblématiques de cette chronologie.

Nous avons choisi de retenir cinq dates dans l’histoire du Mac Lyon. Ce sont cinq acquisitions pour la collection et des moments charnières dans l’histoire du musée.

1984
L’activité du Mac Lyon débute avec la création de la section d’art contemporain (Saint Pierre Art Contemporain) dans une aile inoccupée du palais Saint-Pierre. A la question que nous nous posons «qu’est-ce qu’un début?», la réponse apportée sera le principe de collection d’expositions.

La première exposition est consacrée à la jeune création européenne. Thomas Schütte y est présent avec Studio in den Bergen et Skizzen für Bunker, qui seront parmi les premières œuvres acquises.

1988
Saint Pierre Art Contemporain organise une exposition historique, avec le commissariat de Maurice Besset. Elle se déroule dans 6 lieux de la ville et s’intitule: «La Couleur seule, l’expérience du monochrome».

263 œuvres sont réunies parmi lesquelles quelques must de l’histoire du XXe siècle: un des Nymphéas de Monet, le Blanc sur blanc de Malevitch, les peintures de Miro, Reinhardt, Rothko, Pollock, Klein, Fontana, Newman, Manzoni, Warhol, Kelly, Kapoor, Parrino ou Ryman.
L’exposition connait un grand succès public. Elle anticipe la création des Biennales.

A l’issue de l’exposition, acquisition de l’œuvre de Anish Kapoor, Mother as a Void, ainsi que: Jean-Pierre Bertrand, Monochrome rouge, Marcia Hafif, Tableaux lyonnais, Olivier Mosset, A Step Backwards, Steven Parrino, Turning Blue, Günter Umberg, Ohne Titel.

1991
Création de la première Biennale: «L’amour de l’art, une exposition de l’art contemporain en France». Désormais, conçue comme une extension du Musée d’art contemporain, la Biennale de Lyon s’organise autour d’un mot, valide pour 3 éditions.

Ce mot sera Histoire. Désormais, Musée et Biennale, toutes deux institutions indépendantes, sont complices et complémentaires: il s’agit d’un même projet artistique sous deux formes différentes.
Acquisition, entre autres, de l’œuvre de Sophie Calle, La Couleur aveugle.

1995

En 1995, Renzo Piano conçoit un bâtiment pour le Mac Lyon, à la Cité Internationale. Le musée ouvre en décembre avec la 3e Biennale de Lyon, «Vidéo, cinéma, image interactive».

C’est l’occasion pour Nam June Paik de reconstruire ces œuvres mythiques de 1963, première apparition de la télévision.

Acquisition de l’œuvre de Carsten Höller, Lover Finches.

2011
C’est l’année de la précédente Biennale en date, la prochaine, «Entretemps… Brusquement, et ensuite» étant en cours de préparation.

Acquisition de l’œuvre de Tracey Rose, San Pedro V (The Hope I hope).

Membre du réseau Adèle.

AUTRES EVENEMENTS ART