DESIGN | EXPO

Mutant Nature

19 Juin - 24 Août 2019
Vernissage le 19 Juin 2019

Avec "Mutant Nature", la Carpenters Workshop Gallery propose une exposition collective réunissant des pièces de designers emblématiques de sa ligne éditoriale. Une exposition contrastée, conjuguant sensibilité et esthétisme, avec des pièces du Studio Drift, Vincent Dubourg, des frères Campana, Nacho Carbonell...

L’été étant arrivé, la Carpenters Workshop Gallery de Paris présente son nouveau show collectif estival, « Mutant Nature ». Galerie phare du design contemporain sur la scène internationale, La Carpenters Workshop Gallery promeut une création à la lisière de l’art contemporain. En témoigne son actuelle présence à la Biennale de Venise, avec l’exposition « Dysfunctional » au Palais de la Ca’ d’Oro. Pièces uniques ou en séries très limitées, toutes les œuvres de la CWG sont réalisées avec le plus grand soin. Et véritables tours de force où la matière est reine (métal, verre, béton, bois…), la grande majorité des ouvrages présentés se distingue par la virtuosité du traitement des matériaux. Réunissant plus d’une vingtaine d’œuvres de treize designers internationaux, « Mutant Nature » opère ainsi une plongée dans une nature un peu déjantée. Entre difformités outrées et délicatesse poétique.

Exposition « Mutant Nature » : le group show estival de la Carpenters Workshop Gallery

Pièce remarquable de l’exposition : le luminaire Swarm Study / X (2016), de Random International, joue sur la poésie de l’infime. Sorte de matrice de fines tiges métalliques d’un mètre cinquante de hauteur, dans sa partie supérieure de minuscules LEDs y forment un cube de lumière. Composé de points lumineux, ce cube virtuel se déforme en fonction de la luminosité de chacune des mini-diodes. Une luminosité en perpétuelle variation d’intensité, donnant ainsi à l’ensemble des allures de nuages de points en mutation. Des volutes de lumière douce, émanant en somme d’une pièce constituée de longues aiguilles métalliques. Une dynamique délicate et abrupte avec laquelle entrent parfaitement en résonance les luminaires du Studio Drift. Dont ici Fragile Future Chandelier 3.1. Un pendant où chaque point de lumière s’enveloppe d’aigrettes de pissenlits. Réunissant des dizaines de ces fleurs lumineuses, Fragile Future Chandelier 3.1 incite à retenir son souffle.

Résonances poétiques et chasseresses : le design comme contre-culture contre-nature

Mais « Mutant Nature » n’est pas qu’une ode à l’observation. Des ombres animales hantent aussi les lieux. Avec Rick Owens, ce sont deux majestueux bois d’élan, tels des trophées contemporains, qui ornent son duo de chaises Pair of Stag Chair (2007). Tandis que les frères Humberto et Fernando Campana sont présents avec plusieurs pièces, dont une occurrence de leur série Pirarucu, à travers la chaise longue Sereia Pirarucu. Soit une pièce en cuir de pirarucu. Ou plutôt écailles. Entre crocodile et serpent, puisqu’il s’agit d’un grand poisson vivant dans le fleuve Amazone — en potentielle voie d’extinction. Jouant avec l’informe, Crater 252 de Brian Rochefort est une pièce en céramique et glaçure où la matière semble avoir subi toutes les transformations possibles. Jusqu’à prendre d’improbables textures de guimauve, de blancs fouettés, de coulures aux allures de glacis pâtissier. Pour une exposition ambigüe et contrastée, comme la nature.