Palais de Tokyo

ADRESSE

13 Avenue du Président Wilson 75116 ParisFrance

TELEPHONE

Tel. : 33 1 47 23 54 01

METRO

Iéna9
Alma – Marceau9

HORAIRES

lundi
- - 12:000:00
mercredi
- - 12:000:00
jeudi
- - 12:000:00
vendredi
- - 12:000:00
samedi
- - 12:000:00
dimanche
- - 12:000:00

Le Palais de Tokyo est un centre d’art contemporain, situé à Paris (16e arrondissement). Lors de son ouverture en 2002, la vocation du Palais de Tokyo était de proposer un lieu d’art, à Paris, entièrement consacré aux pratiques artistiques les plus contemporaines. Notamment en en confiant la direction à des artistes et curateurs. Dans la lignée des lieux d’art autogérés, pluridisciplinarité, décloisonnement et conjugaison entre lieu de diffusion et lieu de production devaient présider à la destinée du lieu. En 2011-2012, des travaux d’agrandissement ont permis au Palais de Tokyo de passer de 8000 m2 à 22000 m2. Une surface qui en fait le plus vaste centre d’art contemporain d’Europe. Depuis 2012, le lieu intensifie sa vocation de diffusion en organisant un grand nombre d’exposition (personnelles ou collectives) par an. À raison de plusieurs expositions en simultané, le Palais de Tokyo propose chaque année une trentaine d’expositions.

Le Palais de Tokyo : un lieu de production et diffusion pour l’art, les pratiques et techniques contemporaines

Le Palais de Tokyo, c’est d’abord un lieu. Initialement situé sur le quai de Tokio (aujourd’hui nommée avenue de New York), c’est en 1937 qu’est inauguré le Palais de Tokyo, pour l’Exposition internationale des arts et techniques de la vie moderne. Comme son nom ne l’indique pas, le Palais de Tokyo désigne alors l’intégralité du bâtiment, englobant les actuels Musée d’art moderne de la Ville de Paris (aile est) et le centre d’art contemporain (aile ouest). À l’instar de la galerie du jeu de Paume, durant la Seconde Guerre mondiale les sous-sols du Palais de Tokyo servent à stocker les biens spoliés par le régime nazi. Après la guerre, le lieu retrouve sa vocation d’espace de diffusion et production d’art. En 1986, l’aile ouest accueille le Palais de l’image et la FEMIS. Puis la Cinémathèque française et L’Institut des Hautes Études en Arts Plastiques en 1988.

Expositions (performances, installations, multimédia, sculptures…), conférences, concerts, œuvres in situ, éditions d’art…

La décision d’y fonder un nouveau centre d’art contemporain est prise en 1999. La direction en sera confiée à Nicolas Bourriaud et Jérôme Sans (2002-2006). Et celle du Pavillon (résidences d’artistes, de 2000 à 2016) à Ange Leccia. Actuellement dirigé par Jean de Loisy, le Palais de Tokyo organise des expositions mêlant installations, performances, sculptures, multimédia, cinéma, peinture… En 2016, « Carte blanche à Tino Sehgal » aura par exemple pris la forme d’un déploiement d’acteurs et agents, au fil d’une demi-douzaine de performances simultanées. Le lieu propose également des rencontres et conférences, mais aussi des concerts (Aphex Twin, Iggy Pop…). Avec « Anémochories », des artistes sont de même invités à créer in situ, dans la chair du lieu. Les éditions du Palais de Tokyo proposent, quant à elles, des monographies, catalogues d’exposition, magazine Palais, livres d’artistes, DVD…