CAC Brétigny

Centre d'Art Contemporain de Brétigny-sur-Orge

ADRESSE

1 Rue Henri Douard 91220 Brétigny-sur-OrgeFrance

TELEPHONE

Tel. : 33 1 60 85 20 78

HORAIRES

mardi
- - 14:0018:00
mercredi
- - 14:0018:00
jeudi
- - 14:0018:00
vendredi
- - 14:0018:00
samedi
- - 14:0018:00

Le CAC Brétigny est un centre d’art contemporain situé à Brétigny-sur-Orge (Essonne). Doté d’une longue histoire, le CAC est engagé, depuis ses débuts, dans le soutien à la création contemporaine. Un soutien qui passe d’abord par l’organisation d’expositions temporaires. Mais aussi par l’accueil d’artistes en résidence, la production et coproduction de pièces, la publication de livres d’artiste… Indomptable, la programmation du CAC Brétigny résiste aux classifications. Au fil des saisons, le CAC Brétigny propose ainsi des expositions collectives, personnelles, des performances, événements longue durée, concerts, manifestations éphémères, actions… Pluridisciplinaire, le CAC fait primer la recherche artistique sur toute production convenue. Soit une façon de s’engager réellement dans la recherche, aux côtés des artistes contemporains. Son et musique, vidéo, performance, action, installation, dispositif… Le CAC remplit assidûment sa mission de prospection et défrichage.

Le Centre d’Art Contemporain de Brétigny : des directeurs déterminants (Xavier Franceschi, 1991-2002 et Pierre Bal-Blanc, 2003-2014)

L’histoire du CAC Brétigny commence à la fin des années 1970, avec le Centre Gérard Philipe : un espace municipal dévolu à la création contemporaine. À la fin des années 1980, le nouvel Espace Jules-Verne s’inscrit dans le prolongement du lieu et se structure en trois entités : la médiathèque, le théâtre et le CAC. De 1991 à 2002, Xavier Franceschi va assurer la direction du CAC Brétigny. Et progressivement, le Centre d’Art va affuter son rôle d’acteur culturel labellisé : organisant expositions et résidences d’artistes. Xavier Franceschi quitte le Centre d’Art Contemporain de Brétigny en 2002 pour prendre la tête du Frac Île-de-France. Il est remplacé par Pierre Bal-Blanc, jusqu’en 2014. Pierre Bal-Blanc fera d’ailleurs partie de l’équipe curatoriale de la Documenta 14 (2017). Depuis 2014-2015, un projet de mutualisation avec le théâtre laisse planer des doutes quant au futur du CAC (jusque-là conventionné).

Le CAC Brétigny : expositions, résidences et coproduction d’émergences (architecture, design, sculpture, vidéo, performance, musique…)

Depuis ses débuts, le CAC Brétigny aura travaillé avec des artistes et collectifs comme l’Atelier van Lieshout, Xavier Veilhan, Lionel Estève, Lois et Franziska Weinberger, Teresa Margolles, Roman Ondak, Anne Vigier et Franck Apertet, Matthieu Saladin, Esther Ferrer, Terre Thaemlitz… Proposant des expositions collectives comme « Between the Furniture and the Building (Between a Rock and a Hard Place) » (2005) qui aura rassemblé des vidéos de Lida Abdul, Jimmie Durham, Juan Manuel Echavarria, Andrea Fraser, Marie Voignier, Artur Zmijewski… Ou encore « Vocales » (2017), proposant par exemple une performance d’Esther Ferrer. Centre d’art engagé dans l’élaboration de débats socioculturels, le CAC Brétigny se sera défini avec les projets qu’il aura initiés. Projet Phalanstère, Paysage habitable… Plus qu’un centre d’art passif, le CAC Brétigny s’est forgé une image d’incubateur précurseur, de laboratoire prospectif en matière de pratiques productives et d’usages contemporains.