ART | EXPO

Le Dessein du geste, savoir-faire et design

11 Sep - 10 Oct 2012
Vernissage le 10 Sep 2012

«Le Dessein du geste» propose au visiteur de comprendre la portée de la collaboration entre artisanat et design à travers vingt-six entreprises françaises de grand savoir-faire. Pour chacune, deux pièces sont mises en dialogue: un objet issu du patrimoine et un objet créé en collaboration avec un designer français contemporain.

Entreprises représentées: Alki, Ateliers de Paris, Baccarat, Cat Berro, CIAV Meisenthal, Christofle, Daum, Delisle, Domeai & Pérès, Drucker, Forge de Laguiole et coutellerie nontronnaise, Hermès, La Cornue, Lalique, Ligne Rosset, Mauviel, Mobilier National, Odiot, Pleyel, Orfèverie d’Anjou, Prix Liliane Bettencourt pour l’intelligence de la main, Puiforcat, Roger Pradier, Saint-Louis, Sèvres-Cité de la céramique, Tolix
Le Dessein du geste, savoir-faire et design

De fertiles dialogues se sont noués entre des designers contemporains et les sociétés françaises de grande tradition. Ces dernières ont utilisé ces collaborations pour signifier leur présence dans le siècle et faire évoluer leur savoir-faire. La transformation matérielle d’une intention en un objet est le fruit de la rencontre, au sein d’une entreprise, entre un designer et un artisan, entre un savoir-faire et un projet. L’idée de transmission, point de rencontre entre tradition et création, est au cœur de ce projet.

L’enjeu de l’exposition est de dévoiler les rapports entre création et savoir-faire, de qualifier l’apport du travail artisanal et son rapport à l’industrie, d’unir culture et économie, de sensibiliser aux métiers artisanaux et à leur actualité et de montrer de quelle manière la création contemporaine et le designer contribuent à sublimer.

L’exposition installée dans les salles des Prévôts et des Tapisseries de l’Hôtel de Ville de Paris est un parcours au cœur des manufactures françaises de grande tradition qui ont fait le pari de la création contemporaine. Le choix de ce lieu pour l’exposition a été dicté par l’engagement de la capitale dans la promotion et la sauvegarde des métiers de la création. Le visiteur est plongé tout de suite dans le sujet : un film liminaire de trois minutes, réalisé par Corentin Banzet, place l’artisan au centre du propos et magnifie son aptitude à transformer la matière. En collaboration avec Freeka Tet, les bruits captés dans les usines seront transformés et diffusés afin de restituer l’ambiance des ateliers.

Le visiteur découvre ensuite les objets des vingt-six sociétés retenues pour cette exposition. Le dialogue entre créations contemporaines et pièces patrimoniales permet de comprendre la pertinence de la collaboration entre savoir-faire et design en illustrant les différents axes d’innovation que le designer apporte à l’entreprise.