DESIGN | EXPO

Design Parade Hyères | Concours : dix designers

28 Juin - 29 Sep 2019
Vernissage le 28 Juin 2019

Dix projets ayant en commun un sens aigu de l'utilisation ingénieuse et responsable des ressources (matériaux, énergies...) : voici peut-être ce qui signe le concours de la 14e Design Parade Hyères. Les dix finalistes sont à découvrir tout l'été dans l'exposition "Concours : dix designers", à la Villa Noailles.

Inaugurée le 28 juin dernier, la quatorzième Design Parade Hyères va se poursuivre jusque fin septembre. Et comme chaque année depuis 2006, la Villa Noailles encourage la création émergente en décernant différents prix. Depuis 2016, la Design Parade s’est multipliée par deux. À la Design Parade Hyères, consacrée au design, s’est ajoutée la Design Parade Toulon, focalisée sur l’architecture d’intérieur. Chacune des deux occurrences propose son propre concours. Avec, pour chacun, une sélection de dix finalistes que départage un jury composé de professionnels internationaux. L’annonce des résultats du Festival international de design 2019 s’est déroulée le 30 juin. Et les dix projets en lice restent exposés à la Villa Noailles jusque fin septembre. Aux côtés des autres expositions de l’évènement. Petit tour d’horizon de l’exposition « Concours : dix designers ».

Exposition « Concours : dix designers » : les dix finalistes de la Design Parade Hyères

Pour la Design Parade 2019, les dix designers (individus ou collectifs) finalistes sont : Simon Ballen Botero (Colombie), Flavien Delbergue (France), Leila Desrosiers Arslanian et Charlotte Barbeau Desjardins (Canada), Marie-Marie Dutour (France), Gregory Granados (France), François Jaubert (France), Carlo Kurth, Freia Achenbach et June Fabregas (Allemagne), Maxime Louis-Courcier (France), Sho Ota (Japon) et Samuel Tomatis (France). Avec Simon Ballen Botero, le verre se double d’histoire. Son projet Mirrors for Gold (2018) combine miroirs et or. Rappelant par là les premiers échanges entre populations indigènes et conquistadors espagnols. Quand les conquistadors échangeaient des miroirs au prix fort, contre de l’or dévalué. Tandis que Suelo Orfebre (2018) présente des contenants en verre, fabriqués à partir de déchets de l’industrie aurifère. Le projet Asobi (2018), de Flavien Delbergue cultive quant à lui l’économie de moyens, avec des séries de vases, luminaires et bilboquets en forme d’assemblages élémentaires.

La Design Parade Hyères 2019 : une utilisation responsable des ressources

Pour les deux canadiennes Leila Desrosiers Arslanian et Charlotte Barbeau Desjardins, c’est leur projet Série 6000 (2018) qui a retenu l’attention du jury. Soient des assises et tréteaux en profilés d’aluminium, provenant de déchets industriels. Le projet de Marie-Marie Dutour, Expressions thermiques (2018) consiste quant à lui en objets chauffants alternatifs (utilisant l’énergie du corps, par exemple). Avec Gregory Granados et son projet Step (2018), c’est un instrument de musique collectif, un ensemble sonore qui se déploie dans l’espace. Tandis que les planches de surf de François Jaubert, Trash (2018), sont à base de carton recyclé. Les projets Impulse (2018) et Staircase (2018) du studio allemand Anima Ona (Carlo Kurth, Freia Achenbach et June Fabregas) jouent pour leur part avec les mouvements de leur utilisateurs. En passant par des systèmes de balanciers. Là où Matières spécifiques (2018) de Maxime Louis-Courcier développe des systèmes de thermorégulation innovants et peu énergivores.

Grand Prix Design Parade Hyères Rado : le projet Step de Gregory Granados

Avec Sho Ota, la beauté tantôt noueuse tantôt lissée du bois, donne une âme au mobilier — According to the Grain, 2018. Enfin, le projet Alga (2018) de Samuel Tomatis explore la plasticité des algues comme matériaux. Une sélection, en somme, qui reflète l’urgence actuelle : l’utilisation intelligente et responsable des ressources. Présidé par le designer Mathieu Lehanneur, dont l’exposition « L’Horizon des particules » est visible jusque fin septembre, le jury a décerné son Grand Prix au projet Step de Gregory Granados. Lequel a également remporté le Prix Sammode, et le Prix du public – ville de Hyères. La Mention spéciale du jury est revenue aux Matières spécifiques de Maxime Louis-Courcier. Et la Mention spéciale Eyes On Talents X Frame au designer colombien Simon Ballen Botero – Mirrors for Gold et Suelo Orfebre. L’ensemble de ces projets ingénieux est à découvrir dans l’exposition « Concours : dix designers ».