ART | EXPO

Fragmentation

12 Sep - 31 Oct 2015
Vernissage le 11 Sep 2015

«Fragmentation» présente des œuvres (photos, peintures, installations) issues de la collection du Frac Haute-Normandie sélectionnées par Le Portique, afin de souligner la diversité des acquisitions de l’institution. L’exposition propose une approche parcellaire d’un ensemble protéiforme qui met en scène la production contemporaine, sous toutes ses formes.

Michel Blazy, Anne Brégeaut, Thomas Fougeirol, Franck David, Charles Fréger, Douglas Gordon, Alains Séchas, Xavier Veilhan, Heidi Wood, Bill Woodrow, Frantz Zisseler
Fragmentation

Riche d’un fonds de 1580 œuvres, la collection du Frac Haute-Normandie a vocation à circuler et à favoriser l’accès à l’art contemporain par le plus grand nombre.

Le Portique présente une sélection de pièces puisées dans un corpus qui embrasse différents supports (photographies, peintures, installations). «Fragmentation» est une exposition parcellaire, visant à présenter une sélection d’œuvres du Frac. Introduction esthétique et plastique à un vaste ensemble, l’accrochage met en avant la pluralité de la collection et offre l’occasion de prélever quelques éléments d’un vaste et large ensemble.

Comment opérer un choix? Quels critères ont présidé à la sélection? A l’instar d’un travail effectué en laboratoire, des pièces ont été prélevées et retenues pour leur portée symbolique, esthétique ou leur capacité à représenter la production contemporaine actuelle. «Fragmentation» est une brèche ouverte, une invitation à s’immiscer dans l’histoire de l’art et à faire le focus sur un ensemble de pièces produites dans un continuum historique.

L’exposition du Portique est un prologue, une première exploration de la collection du Frac. Le titre, «Fragmentation», évoque aussi le manque: si des œuvres sont manifestement présentes dans le lieu, elles rappellent l’absence des autres qui n’ont pas pu rejoindre les cimaises de l’espace d’exposition. L’exposition est une introduction, un coup de projecteur jeté sur des œuvres.

De Michel Blazy à Heidi Wood, «Fragmentation» décompose la collection du Frac et propose une découverte éclectique et partielle de ce fonds constitué à partir de 1983 et en perpétuel mouvement. Un certain regard porté sur une somme artistique, un morcellement d’un ensemble: extraire pour re-contextualiser, ré-agencer l’histoire pour mieux la raconter.