DANSE | FESTIVAL

Autre regard

21 Sep - 30 Sep 2012
Vernissage le 21 Sep 2012

Pour l’ouverture de la saison, L’Espal, Théâtre du Mans propose d’adopter d’autres regards, d’appréhender le monde autrement, en entrant dans l’univers des onze chorégraphes invités à la 7e édition du Festival international de danse.

Israël Galvan, Serge Ricci, Mikaël Phélippeau, Brigitte Asselineau, Christine Gérard, Félicette Chazerand, Ambra Senatore, Laurence Yadi, Nicolas Cantillon, Thierry de Mey, Robin Orlyn
7e édition du Festival international de danse
Autre regard

Inventer, c’est «penser à côté», disait Albert Einstein…
Partager le regard de l’autre, c’est porter un autre regard sur le monde, c’est participer à l’invention d’un monde que l’on construit ensemble, et agir pour faire de la vie une œuvre, individuelle et collective.

11 chorégraphes – 15 représentations
Les spectacles investiront les plateaux de L’ESPAL, du Théâtre Paul Scarron et de EVE, le théâtre universitaire, ainsi que le centre ville du Mans.

Programmation
21 sept. 2012
La Curva d’Israël Galván.
Israel Galván révolutionne la vision traditionnelle du flamenco en interrogeant toutes les composantes de cet art séculaire et le réinventant littéralement. Avec La Curva, il ose une rencontre scénique inédite: celle de la grande cantaora Inès Bacán et de la pianiste de jazz Sylvie Courvoisier. De sa danse inventive et puissante se dégage une liberté extraordinaire.

22 sept. 2012
Bi-portait Yves C., duo chorégraphique élargi de Mickaël Phélippeau.
He 4,0026 g/mol, compagnie de Serge Ricci
Flash-mob de Brigitte Asselineau

23 sept. 2012
L’invitation, suite de pièces chorégraphiées par Brigitte Asselineau et Christine Gérard.
Cinquante danseurs, de 12 à 60 ans, ont répondu à l’invitation et se sont engagés dans cette aventure, humaine et artistique. Dix courtes pièces composent ce tableau chorégraphique comme autant de couleurs, de gestes, de nuances, de mouvements, de variations d’états de corps… En douceur, avec une volupté et une humanité rares, la danse se fraye un chemin vers chacun et ouvre un espace sensible, intime.

24-25 sept. 2012
A l’ombre des arbres, fable poétique de la chorégraphe belge Félicette Chazerand.
Autour de l’arbre, jouant de l’ombre et de la lumière, un danseur et une danseuse flirtent avec poésie. Sous les yeux du spectateur, se joue un ballet de conversations entre le mouvement des corps et la structure du végétal, entre les peaux et l’écorce, entre l’immobilité et les métamorphoses. Telle un terrain de jeu, la scène se fait propice aux cachettes, aux inventions, aux explorations…

26 sept. 2012
La Boum, moment créatif et festif proposé par la danseuse Agathe Pfauwadel, avec la complicité du musicien Laurent Perrier.

26 – 27 sept. 2012
A posto, trio loufoque d’Ambra Senatore.
Avec espièglerie et malice, Ambra Senatore invente des situations banales mais qui, passées à sa «moulinette», se révèlent étranges et cocasses. Avec A posto, elle compose une partition pour trois femmes qui mordent la vie. Jouant des codes de la danse et du théâtre, elle porte un regard drôle, décalé et subtil sur la nature humaine…
— Projection gratuite de deux films de Thierry De Mey: La Valse et Prélude à la Mer.

27-28 sept. 2012
Romance(s), duo amoureux des Suisses Laurence Yadi et Nicolas Cantillon
Les deux chorégraphes puisent à la source de l’expérience amoureuse pour donner à voir une pièce dont la trajectoire arpente le territoire du couple et celui de la danse. Ils se tournent autour, se provoquent, s’enlacent, se dérobent… impulsant toujours le mouvement l’un en l’autre. Romance-s est un pas de deux sensuel et délicat…

28 sept. 2012
— Tout le monde est invité au Bal. L’orchestre Tire Laine, la chorégraphe Brigitte Asselineau et ses «guides» complices insuffleront un vent de créativité à ce bal qui mélangera toutes les danses.

30 sept. 2012
Beauty remained for just a moment then returned gently to her starting position… de la chorégraphe sud-africaine interprété par la troupe du City Theatre and Dance Group de Johannesbourg.
Grande artiste sud-africaine, Robin Orlyn s’empare de questionnements universels et les porte à la scène avec un sens critique affuté et un humour décapant. Ici, elle met en regard certaines traditions africaines de l’ornementation et les canons esthétiques occidentaux. Interprété par l’énergique troupe de Moving Into Dance Mophatong, ce spectacle promet une clôture exceptionnelle!

Tout au long du festival, avant les spectacles du soir, un programme de vidéos de danse est proposé, l’occasion de voir ou revoir quelques grandes œuvres de la danse:Pina Bausch, Maguy Marin, Odile Duboc, Philippe Decouflé,etc.