DANSE | FESTIVAL

Next 2018

08 Nov - 01 Déc 2018

Pour sa 11e édition, le festival franco-belge Next 2018 va irradier les environs de l'Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai, ainsi que de Valenciennes. Au menu : 45 spectacles dans 24 lieux, pour faire le plein de danse, théâtre et performance contemporaines internationales.

Festival frontalier, Next se déploie entre la Belgique et la France. Évoluant sur le territoire de l’Eurométropole Lille-Courtrai-Tournai, ainsi que Valenciennes, Next existe depuis 2008. Six partenaires culturels se partagent son organisation. Et pour sa onzième édition, Next 2018 ne réserve pas moins de quarante-cinq spectacles, en vingt-quatre lieux différents, au fil de vingt-quatre jours. Danse, théâtre et performance internationales… un concentré d’émergences audacieuses, pour un festival qui ne craint pas d’enjamber les frontières, mélanger les disciplines et transgresser les lois du genre. Côté belge, Next est organisé par le Cultuurcentrum Kortrijk [centre culturel de Courtrai], le centre d’arts Buda (Kortrijk-Courtrai) et la Maison de la culture de Tournai. Côté français, il est organisé par La Rose des Vents (Villeneuve-d’Ascq), l’Espace Pasolini et Le Phénix, théâtre et scène nationales de Valenciennes. Autant de lieux actifs dans le soutien à la création, par l’accueil d’artistes en résidence, notamment.

Next 2018 : 45 spectacles dans 24 lieux, entre France et Belgique (Courtrai, Valenciennes…)

Diffuseur mais aussi coproducteur de spectacle vivant, le festival Next réserve en toute logique des premières. Théâtre actuel, expositions, installations… Les spectateurs ne manqueront pas de matière à expériences. Côté danse et performance, la chorégraphe Tatiana Julien (Cie C’Interscribo) présentera notamment sa pièce La Mort & l’Extase (2012), ainsi que sa dernière performance solo, Soulèvement (2018). Le chorégraphe belge Jan Martens (plateforme Grip) sera présent avec deux premières : Passing the Bechdel Test (2018), en première française, et Pauline Thomas, en première internationale. La première pièce réunissant treize adolescents autour de la question du genre ; la seconde proposant deux duos intimistes, entre attraction et répulsion. D’abord conçu comme un duo, Alexandre (2018), de Paul/a Pi, existe dorénavant sous la forme d’un solo. Paul/a Pi y endosse désormais la dualité des corps. Tandis que Sorour Darabi, co-interprète initial.e d’Alexandre, sera également présent.e, avec son solo Farci.e (2016).

Festival Next : danse, théâtre, performance… La pointe de la création internationale

Autre solo performatif incisif : l’Encyclopédie Pratique – Portraits Choisis (2018) de Lenio Kaklea. Ou encore Störlaut (2018), une pièce vocale de la performeuse allemande Jule Flierl. Coté premières belges, la chorégraphe grecque Katerina Andreou présentera Bstrd (2018). Tandis que Maud Le Pladec livrera Twenty-seven perspectives (2018). Installation performative, Latifa Laâbissi, Antonia Baehr et Nadia Lauro présenteront Consul and Meshie (2018). Là où, toujours en première belge, Madeleine Fournier livrera son solo Labourer (2018). Première internationale, le duo cairote nasa4nasa (Noura Seif Hassanein et Salma Abdel Salam) présentera Suash. Une réinterprétation du squash, par les deux chorégraphes-danseuses. Le chorégraphe helvète Martin Schick présentera quant à lui Halfbreadtechnique (2012). Une performance participative, économico-chorégraphique. Parce que danser brasse certes les corps, mais aussi les idées, en actes. Festival participatif, anticipatif et engagé, Next 2018 promet ainsi de secouer les frontières. Avec pas moins de quarante-cinq propositions, pour créer demain dès aujourd’hui.