DESIGN | EXPO

Paris Design Week | Supernova

06 Sep - 06 Oct 2018
Vernissage le 06 Sep 2018 à partir de 18:00

L'exposition "Supernova" présente une dizaine de pièces du duo de designers David/Nicolas. Jeune studio basé à Beyrouth (Liban), David Raffoul et Nicolas Moussallem y composent un mobilier à la fois éclaté et très tenu, très construit. À retrouver à la Carpenters Workshop Gallery de Paris.

Au diapason de la Paris Design Week 2018, la Carpenters Workshop Gallery de Paris présente une exposition monographique du studio de design libanais David/Nicolas [graphie : david/nicolas]. Pour « Supernova », le duo David/Nicolas livre deux séries de pièces récentes, des collections Monocle et Constellation, notamment. Deux versants de ce que pourrait être un design post-explosion. Le titre de l’exposition, « Supernova », renvoyant d’ailleurs au stade post-implosion d’une étoile en fin de cycle. Un amas nébuleux cerclant une entité résiduelle — trou noir ou étoile à neutrons. Utilisant cette métaphore vitaliste pour déjouer le caractère définitif de la mort, le duo David/Nicolas souligne la continuité à l’œuvre dans chaque cycle. Celui des étoiles, des objets, mais aussi des villes. Notamment Beyrouth : ville détruite, reconstruite, détruite, reconstruite… Une fascination pour le temps qui se retrouve dans les pièces de David/Nicolas. Tables, cabinets, tapis… Les collections Monocle et Constellation célèbrent la réunion du fragmentaire.

Exposition « Supernova » du duo David/Nicolas : un design post-implosion

Pièce très construite, le cabinet Monocle M030 (2016), par exemple, se déploie en plusieurs dynamiques. D’une part deux blocs le constituent : un bloc bas, en bois sculpté de stries, et un bloc haut, en verre transparent. D’autre part, à ces deux monolithes s’adjoignent quantités de petits éléments (poignées, jointures…), venant consteller les deux parties. La partie étagée en verre transparent répercutant d’autant plus cette sensation de flottement nébuleux. Les objets y sont ainsi à la fois séparés, à la fois tenus ensemble, dans une lévitation magnétique. Les tables de Constellation, pour leur part, incorporent des incrustations métalliques. Éclats polis et brillants dans la pierre mate (Constellation C040, 2018), ou dans le bois satiné (Constellation C060, 2018). Pour Constellation, le choix du minéral s’est porté sur du travertin [travertino bronzo]. Une roche sédimentaire calcaire mate, grêlée d’anfractuosités. Dans des teintes allant du gris clair au beige crème.

David Raffoul et Nicolas Moussallem (studio David/Nicolas) : la scène beyrouthine à Paris

La collection Constellation du studio David/Nicolas vient sublimer cette roche chargée d’histoires. Non pas en cherchant à camoufler ou combler ses trous, mais en leur adjoignant des incrustations géométriques, en acier inoxydable. La pierre conserve son histoire (comme les immeubles conservent les impacts de balles), mais l’histoire continue. Exposition monographique, « Supernova », à la Carpenters Workshop Gallery de Paris, offre ainsi l’occasion d’embrasser le travail d’un jeune duo de designers, David/Nicolas. Après s’être rencontrés aux Beaux-Arts de Beyrouth, David Raffoul et Nicolas Moussallem, ont fondé en 2011 leur studio dans cette même ville. En résonance avec le salon Maison & Objet qui aura consacré son « Rising Talent Awards » au design émergent libanais, la Carpenters Workshop Gallery souligne également le dynamisme de la scène beyrouthine. L’exposition « Supernova » réserve ainsi une dizaine de pièces nouvelles (2018), créées par un duo ayant récemment rejoint la galerie (2016).