DANSE | EVENEMENT

Week-end international à la cité 6

20 Juin - 22 Juin 2014
Vernissage le 20 Juin 2014

«Week-end international #6» présente des artistes issus de la scène internationale qui ne se satisfont pas des limites de la représentation classique. Expérience solitaire de réalité virtuelle, invitation collective à une dégustation de bières, batterie de questions où le public se perd délicieusement, conférence improvisée et autres surprises. Chaque spectacle joue avec les règles qui tordent et détordent les attentes.

Pieter Ampe, Guilherme Garrido, Hermann Heisig, Anonyme, Vincent Dissez, Pauline Simon, Cao Solteiro, Julia Perazzini, Laurent Pichaud, Rémy Héritier, Crew, Eric Joris, César Vaysié, Unfilmévènement, Sarah Vanhee, Luis Garay, Guillaume Perret, Pierrick Sorin
Week-end international à la cité #6

1. Pieter Ampe, Guilherme Garrido, Hermann Heisig, Nuno Lucas, A Coming Community
Vendredi 20 juin à 19h30 et samedi 21 juin à 16h
Ils sont 4 garçons. Jeunes, danseurs et chorégraphes. Leurs différences sont frappantes, leurs ressemblances aussi. Ils ont rêvé un jour de «faire quelque chose en commun». Mais quoi, au juste? Les uns tirant à hue, les autres tirant à dia, ils ne savent pas toujours où ça les mène. Mais ils prouvent sur le plateau leur détermination à faire avancer l’histoire. Et à créer le temps d’un spectacle cette «communauté qui vient», chère au philosophe Giorgio Agamben, celle composée de «singularités quelconques».

2. Anonyme, Fragment d’une révolution
Film documentaire de 55 min
Vendredi 20 juin à 21h; samedi 21 juin à 18h30 et dimanche 2 juin à 17h
Iran, 12 juin 2009. Dénonçant une fraude massive aux élections présidentielles, des centaines de milliers d’Iraniens descendent dans la rue pour exprimer leur mécontentement. Alors que les journalistes locaux ont été muselés et les journalistes étrangers expulsés du pays, ces affrontements violents ont été visibles dans le monde entier grâce aux images amateurs filmées par des manifestants anonymes. Pendant un an, des artistes iraniens de l’étranger, contraints de rester anonymes, ont suivi «la révolution verte» à travers Internet. Ils ont constitué, à distance, ce film, Fragments d’une révolution, récit des événements

3. Vincent Dissez et Pauline Simon, Perlaborer
Vendredi 20 juin à 21h et dimanche 22 juin à 16h
«PERLABORER, c’était un verbe d’action pour notre sujet; c’était le mode d’emploi pour colLABORER. C’était PEARL hARBOuRER, sans magic trappes. LE LABORatoire d’un jet vif.»
Née du désir de déborder chacun sa propre discipline, théâtre et danse, cette rencontre s’est construite à travers un processus de travail intuitif. Au gré des échanges et des expériences s’est inventé un jeu autour des codes de la danse et du théâtre. Les deux artistes, Vincent Dissez et Pauline Simon, abordent ici les questions de la vraisemblance, les stratégies de mise en scène de la mort, ou encore les conditions d’apparition du récit. Perlaborer a été créé dans le cadre des «sujets à vif» pour le festival d’Avignon 2013.

4. Cao Solteiro Encyclopédie: X
Vendredi 20 juin à 22h15 et samedi 21 juin à 22h
Dans Encyclopédie : X sont mis en scène: une vitrine, une table ronde et haute, un ordinateur, trois actrices, un groupe limité de spectateurs auxquels on propose l’enivrante tâche de s’abandonner à la dégustation d’un ensemble raffiné de fermentation de malt. Nature morte. Temps. Neuf types de bière. Gorge. Vautour. Silence. Conseillé aux plus de 18 ans.

5. Julia Perazzini, It’s
Vendredi 20 juin à 22h45 et samedi 21 juin à 22h
Entre installation mouvante, One Woman Show, et performance transformiste, Julia Perazzini incarne et imbrique, avec virtuosité, douze histoires de vie et de solitude. Dans un art de l’artifice totalement avoué et un amour de la basse technologie. Un bar, une personne, douze personnages. Un vestiaire de personnalités.

6. Laurent Pichaud et Rémy Héritier, Jeux chorégraphiques
Samedi 21 juin et dimanche 22 juin à 16h et 18h30
Les Jeux chorégraphiques se sont d’abord inventés autour de la question des a priori en danse: comment construit-on son regard sur la danse avant d’aller voir un spectacle… Pour mettre à jour ces a priori, Laurent Pichaud et Rémy Héritier ont transposé des jeux littéraires de l’émission de France Culture Des Papous dans la tête, où des écrivains, souvent membres de l’OuLiPo, s’amusent du savoir et du langage. Les Jeux chorégraphiques permettent de faire entendre comment chacun regarde et parle de la danse. De manière plus large, ils posent aussi la question de l’histoire de la danse qui transpire dans tous nos corps; que nous soyons danseurs ou non.

7. Crew, Eric Joris, C.A.P.E
Samedi 21 juin à 16h30 et dimanche 22 juin à partir de 15h toutes les 25 min
Et s’il était possible de parcourir physiquement le passé, voire l’avenir? Et si on pouvait se projeter dans une réalité qui n’est PAS LA NÔTRE? Et si un artiste arrangeait votre réalité et vous insérait littéralement dans son oeuvre d’art?
C.A.P.E. (Computer Automatic Personal Environment) est un système futuriste qui vous envoie dans une image filmée, à Bruxelles, à Tohoku (Japon) ou dans un monde imaginé pour les enfants. Au choix.

8. César Vayssié, Unfilévènement, ouvertuRepublique
Samedi 21 juin à 17h et dimanche 22 juin à 15h
Que produit (crée) une société (une équipe) sans projet (scénario) face au désir (choix) impérieux (nécessaire) de refaire (fabriquer) un monde (un film) autrement? L’exhibition (la projection) de soi, acte (phénomène) risqué (physique) qui est le corollaire (la conséquence) de tout engagement (action) politique et amoureux (artistique).

9. Sarah Vanhee, Lecture For EveryOne
Samedi 21 juin et dimanche 22 juin à 18h30
«Si vous aviez la possibilité de vous adresser au monde entier pendant 20 minutes, que lui diriez-vous?» Grâce à son concept de «Conférence pour tous» (Lecture For Every One), Sarah Vanhee cherche à écrire un texte dont la portée soit à la fois universelle et profondément personnelle, à partir de notre condition d’être humain coexistant avec celle d’autres êtres humains. Telle une intruse bienveillante, Sarah Vanhee s’invite de façon impromptue dans des réunions de comités d’entreprises, de conseils municipaux, de copropriétés… pour y donner une courte conférence.

10. Luis Garay, Maneries
Samedi 21 juin à 20h et dimanche 22 juin à 17h
Avec Maneries, Le jeune chorégraphe colombien Luis Garay utilise le corps comme un matériau brut, un langage. Il en explore les limites et les mutations infimes et intimes. La musique live, combinée à l’énergie, l’extrême qualité physique et la précision de la performeuse entraînent le public dans un état semi-hypnotique. Un pur moment de vertige.

11. Guillaume Perret, Join The Band!
Samedi 21 juin à 20h30 et dimanche 22 juin à 19h30
Quelle que soit son origine, la musique est un langage universel, vecteur d’émotions et de sensations. C’est pourquoi le saxophoniste Guillaume Perret a pris le pari d’inviter des musiciens de tous horizons et de former un groupe éphémère, utilisant le répertoire traditionnel comme base de lancement pour développer la fusion, l’improvisation, le mélange acoustique/électrique.

12. Pierrick Sorin, Binge Drinking
Vendredi 20 juin de 10h à 22h30; samedi 21 juin de 10h à 22h30 et dimanche 22 juin de 10h à 21h
Installation, arts visuels

Binge Drinking est fidèle à l’oeuvre de l’artiste: elle est à la fois un commentaire sur la vie quotidienne (l’alcoolisme des jeunes) et un savant dispositif de théâtre optique, où des images virtuelles se mêlent à des objets miniatures et réels. On ne dévoilera pas la scène qui s’y joue. Disons juste que Sorin a concocté une autre histoire tragicomique où se mêlent et s’enivrent danse et dive bouteille.