LIVRES

WB – West Bank

Sophie Ristelhueber, photographe française, travaille essentiellement sur les notions de frontière et la manière dont les hommes marquent la terre de cicatrices et de stigmates. Elle parcourt le monde depuis le début des années 1980, se rendant sur des lieux à risque comme le Liban, l’Irak, le Koweit ou l’ex-Yougoslavie.

— Auteur : Sophie Ristelhueber
— Éditeur : Thames & Hudson
— Année : 2005
— Format : 10,7 x 17 cm
— Illustrations : 55 photographies quadri en double-pages
— Pages : 112
— Langue : français
— ISBN : 2-87811-257-1
— Prix : 22 €

Présentation

« Qu’est-ce que je fais là, anéantie, sur le toit de cette voiture ? »
Le livre se referme sur une question qui restera sans réponse. A travers un parcours sans voix, et une lecture sans mot, Sophie Ristelhueber nous montre ce qu’est – selon elle – la Cisjordanie. Elle ne retient – de ces paysages dévastés – que des routes ne menant nulle part, et constate qu’elles séparent plus qu’elles ne rassemblent. Un état des lieux marqué par l’absence, un arrêt sur images qui témoignent d’une guerre sans fin.

Ni militante, ni photo-reporter, Sophie Ristelhueber nous donne à voir les traces d’un conflit sans limites, et révèle une terre meurtrie par les bombardements et les combats au sol.
Cet ouvrage accompagne l’exposition organisée du 22 février au 1er mai 2005 par le Cabinet des estampes au Musée d’art moderne et contemporain (Mamco), Genève. Commissaire : Rainer Michael Mason.

Claire G./DR