ART | EXPO

Vraoum !

28 Mai - 28 Sep 2009
Vernissage le 28 Mai 2009

Les trésors de la bande dessinée issus des plus prestigieuses collections particulières du 9e art côtoient les oeuvres d’artistes contemporains qui ont puisé dans l’imaginaire de la bande dessinée, faisant même appel à certains de ces créateurs pour réaliser des oeuvres in situ.

Hergé, Winsor McCay, Edgar P. Jacobs, Albert Uderzo, Hugo Pratt, Enki Bilal, Jean Giraud alias Moebius, Franquin, Reiser, Richard Felfon Outcault, George Herriman, George McManus, Winsor McCay, Joseph Porphyre Pinchon, Edmond François Calvo, Benjamin Rabier, Alain Saint-Ogan, Bud Sagendorf, Jean-Michel Basquiat, Carl Barks, Peter Saul, Philippe Mayaux, Walt Disney, Jean Giraud, Jigé, Robert Morris, Jean Graton, Victor Hubinon, Jacques Martin, Bob De Moor, Joost Swarte, Alex Raymond, Burne Hogarth, Phil Davis, Roman Cieslewicz, Virginie Barré, Gilles Barbier, Inoue, Shotaro Ishinomori, Jiro Taniguchi, Kasuo Kamimura, Kasuo Koike, Takashi Murakami, Mariko Mori, Chiho Aoshima, Andy Warhol, Erró, Takashi Murakami, Wim Delvoye, Gilles Barbier
Vraoum !

A l’occasion de l’exposition « Vraoum ! », la Maison rouge a choisi de présenter les trésors de la bande dessinée issus des plus prestigieuses collections particulières du 9e art.

Son fondateur Antoine de Galbert (né en 1955) travaille dans la gestion des entreprises avant d’ouvrir pendant une dizaine d’années une galerie d’art contemporain à Grenoble. Passionné de bande dessinée, il commence par collectionner les éditions originales des albums de son enfance.

Si sa passion pour la Bd est toujours la même, c’est aujourd’hui l’art contemporain qu’il collectionne et pour lequel il a décidé de créer en 2000 une fondation, donnant à son engagement dans la création contemporaine une dimension pérenne et publique. Le bâtiment est une ancienne usine réhabilitée, situé dans le quartier de la Bastille, face au port de l’Arsenal.

Vraoum !
Little Nemo, Yellow Kid, Tintin, Blake et Mortimer, Mickey, Superman, Astérix, Iznogoud, Blueberry, Astro Boy, Le Chat… Ces personnages et ces héros nés sous la plume des plus grands auteurs de bande dessinée n’ont pas simplement fait les délices de millions de lecteurs à travers le monde ; ils ont aussi influencé les artistes les plus importants de notre époque, tels qu’Andy Warhol, Erró, Takashi Murakami, Wim Delvoye ou encore Gilles Barbier.

Pour la première fois, une grande exposition permettra de découvrir des planches originales parmi les plus rares ou les plus célèbres du 9ème art en regard des oeuvres d’art qu’elles ont inspirées.

Vraoum ! réunira un ensemble exceptionnel de planches originales réalisées par les grands noms de la Bande dessinée, parmi lesquels Hergé, Winsor McCay, Edgar P. Jacobs, Albert Uderzo, Hugo Pratt, Enki Bilal, Jean Giraud alias Moebius, Franquin, Reiser…

Outre des publications sur l’art moderne et contemporain, il a consacré plusieurs ouvrages à la bande dessinée et en particulier à Hergé qu’il a bien connu. Il est aussi l’un des chroniqueurs de l’émission de Guillaume Durand : l’Objet du scandale sur France 2.

David Rosenberg est commissaire d’exposition et auteur. Il a publié diverses monographies et ouvrages consacrés à l’art moderne et contemporain. Il enseigne l’histoire et les théories de l’art à l’université de Vincennes – Saint-Denis, Paris 8.

En 2006, pour la maison rouge, il a été commissaire de l’exposition « Busy Going Crazy, collection Sylvio Perlstein », un supplément de Beaux-Arts Magazine sera édité à l’occasion de l’exposition.

L’exposition s’articulera en une série de chapitres à travers lesquels les visiteurs exploreront l’univers de la bande dessinée, son histoire, ses héros, ses auteurs. A chaque étape de ce parcours, les commissaires ont sélectionné des oeuvres d’artistes contemporains qui ont puisé dans l’imaginaire de la bande dessinée, faisant même appel à certains de ces créateurs pour réaliser des oeuvres in situ. Le public découvrira ainsi comment l’art contemporain s’est nourri de la Bd pour créer ses propres oeuvres.

Ce sont les pionniers de la Bande dessinée qui ouvriront l’exposition avec, autour de l’oeuvre de Peter Land inspirée du personnage rêveur de Little Nemo, les planches originales des américains Richard Felfon Outcault (Yellow Kid), George Herriman (Krazy Kat), George McManus (Jiggs) et bien entendu Winsor McCay (Little Nemo), et des français Joseph Porphyre Pinchon (Bécassine), Edmond François Calvo (La bête est morte), Benjamin Rabier (Gédéon), Alain Saint-Ogan (Zig et Puce).

Le va-et-vient entre l’art contemporain et la bande dessinée se poursuit avec la section dédiée aux Bestioles et Garnements du 9e Art, où se côtoient un Popeye, dessiné par son créateur Bud Sagendorf et sa reprise par Jean-Michel Basquiat [photo] un Donald par Carl Barks et sa réinterprétation par Peter Saul ou Philippe Mayaux, ou encore un Mickey de Walt Disney avec l’un des nombreux emprunts de l’art contemporain.

Suivent des chapitres consacrés au Far West, souvent revisité par les auteurs de bande dessinée : avec des planches de Jean Giraud (Blueberry) [photo], Jigé et bien sûr Robert Morris (Lucky Lucke) ; Une section consacrée à la vitesse avec Jean Graton (Michel Vaillant), Victor Hubinon (Buck Dany), Franquin (Gaston Lagaffe, Marsupilami, Spirou) ; ou à des thématiques plus historique autour de la figure tutélaire de Hergé (Tintin) et des tenants de la ligne claire : Edgard P. Jacobs (Black & Mortimer), Jacques Martin (Alix), Bob De Moor (Barelli, Cori le Moussaillon), Joost Swarte (Coton et Piston).

Une salle sera tout entière peuplée des Super héros : Flash Gordon (Alex Raymond), Tarzan (Burne Hogarth), Mandrake (Phil Davis), mais aussi Superman, Batman, Wonderwoman, Capitaine America, Docteur Fantastique, Hulk, Catwoman et leurs alter ego revisités par des artistes tels que Roman Cieslewicz, Virginie Barré, ou Gilles Barbier.

Enfin, l’exposition ne manquera pas de donner une place de choix aux Mangakas Japonais, dans la section Manga ! avec Inoue, Shotaro Ishinomori, Jiro Taniguchi, ou Kasuo Kamimura et Kasuo Koike – les inspirateurs de Kill Bill de Tarantino –, qui ont inspiré les oeuvres de Takashi Murakami, Mariko Mori, Chiho Aoshima.
   
Dans le vestibule
Ludovic Boulard Le Fur


Vestiges et fétiches


en présence de l’artiste

Ludovic Boulard le Fur sera présent tous les samedis et dimanches à 17h30

Une poussière interstellaire en guise de pupille, le trou noir pour estomac, et notre dieu est là…

Comme un clin d’œil à l’exposition «Vraoum !» qui se tient au même moment à la maison rouge, ce travail questionne la portée symbolique et narrative des images.

Les bois découpés et dessins de Ludovic Boulard le Fur nous projettent tout droit sur une planète dévastée où les dépouilles d’hommes et d’animaux se reconstituent en de grands corps imposants dotés de pouvoirs magiques.

Fasciné par la science fiction et les marvels comics l’artiste collecte, découpe et assemble les corps de ses supers héros. 

Tout est là, contenu dans  une production prolifique, presque une obsession, celle d’ériger des totems/icônes lors de rituels quotidiens.

Pénétrer les entrailles de la terre, évider les fétiches, arracher la fourrure, découper le bois, Ludovic Boulard le Fur entretient définitivement un rapport animiste au monde.

Ludovic Boulard le Fur est né en 1981 à Paris, il vit et travaille à Aix en Provence.

critique

Vraoum!