ART | EXPO

Ultraworld

10 Nov - 31 Déc 2005
Vernissage le 09 Nov 2005

Une installation en trois espaces surélevés, à expérimenter de l’intérieur et de l’extérieur. Un labyrinthe d’écran de projection et de bris de miroir, pour se redécouvrir.

Communiqué de presse
Doug Aitken
Ultraworld

Figure majeure de la scène artistique de Los Angeles depuis le début des années 1990, Doug Aitken ne cesse d’interroger l’individu au sein d’une société contemporaine de plus en plus fragmentée, en perpétuelle accélération.

Au sein d’un environnement – le plus souvent urbain – il s’attache à montrer l’homme face à de multiples expériences dans un va et vient constant entre espace intime et lieu public, solitude et pratiques sociales.

Pour sa première exposition personnelle à Paris, Doug Aitken présente trois installations dont deux inédites réunies par un dispositif scénique se déployant – tel un plateau de tournage, au Couvent des Cordeliers, délimitant ainsi un espace propre de fiction.
Passant de l’obscurité à la lumière, le visiteur s’engage dans un parcours dont il peut à tout moment modifier la trajectoire, rompre la linéarité, inventer le scénario, devenant ainsi le sujet même de l’exposition.
Article sur l’exposition
Nous vous incitons à aller lire l’article rédigé par Lucile Encrevé sur l’exposition. Pour y accéder, cliquer ici.

critique

Doug Aitken’s Ultraworld