ART | EXPO

Supports / Surfaces

11 Juin - 13 Août 2016
Vernissage le 10 Juin 2016

La galerie Eva Vautier expose, dans le cadre d’une carte blanche à Ben, les douze artistes qui ont constitué le mouvement Supports / Surfaces. Né à la fin des années soixante, celui-ci se donnait pour but la déconstruction de la peinture et de la sculpture. Une démarche qui a durablement influencé les approches artistiques des générations suivantes.

André-Pierre Arnal, Vincent Bioulès, Louis Cane, Marc Devade, Daniel Dezeuze, Noël Dolla, Toni Grand, Bernard Pagès, Jean-Pierre Pincemin, Patrick Saytour, André Valensi, Claude Viallat
Supports / Surfaces

La galerie Eva Vautier de Nice invite pendant six mois l’artiste Ben pour une carte blanche. Dans ce cadre, Ben a choisi de consacrer une exposition au mouvement Supports / Surfaces.

L’exposition présente les travaux des douze membres du mouvement, peintres et sculpteurs. Le groupe Supports / Surfaces est né à la fin des années soixante avec l’ambition de remettre en question l’approche traditionnelle de la peinture. Ce n’est pas un style prédéfini qui relie les membres du groupe mais une démarche commune qui refuse d’accorder au sujet du tableau l’importance qui lui était accordée jusqu’alors.
Le groupe affirme que le seul objet de la peinture est la peinture elle-même et que les tableaux ne renvoient donc à aucune donnée ou signification extérieures. Les artistes de Supports / Surfaces accordent une importance égale aux éléments picturaux, aux matériaux, aux gestes créatifs et à l’œuvre finale.

Une des constantes du mouvement Supports / Surfaces est la remise en question du support traditionnel. Les formes noires sur fond rouge du tableau Sans titre de Claude Viallat datant de 1973, sont peintes sur toile libre, sans châssis et sans pinceau, mais à l’aide d’un tampon en forme d’osselet trempé à même la couleur. L’artiste a également utilisé pour ses œuvres divers matériaux de récupération, des toiles de bâche, parasols, et autres tissus, comme en témoigne la pièce Sans titre de 1970, faite d’une corde nouée et teintée de pigments naturels.

Patrick Saytour s’attache à déconstruire la forme, la couleur, le format et le cadre de présentation. Ses œuvres usent de techniques rudimentaires comme le pliage, les trempages ou le brûlage, et d’un vocabulaire volontairement pauvre qui mettent en scène une parodie de l’art.

Le travail d’André-Pierre Arnal résulte lui aussi d’une déstructuration du support traditionnel de l’œuvre et appréhende individuellement chacun de ses composants (le cadre, le châssis, la toile et la couleur). Le tableau Le Pliage de la cocotte en papier réalisé en 1970 par pliage et bombage illustre son exploration de multiples supports et techniques (empreintes, froissement, pliage, ficelages, frottage, pochoirs, arrachement, collage…) et son goût pour la couleur.

La notion d’espace est primordiale au sein de Supports / Surfaces qui remet en question le statut d’objet clos et déterminé des œuvres d’art. La liberté avec laquelle sont traités l’espace des tableaux et le volume des sculptures se répercute dans le traitement de l’espace d’exposition : les œuvres ne sont pas refermées sur elles-mêmes mais investissent l’espace qui les entoure en englobant parfois celles d’autres artistes placées à côté ou des objets environnants.

Vernissage

Vendredi 10 juin 2016, 18h