ART | EXPO

Sfr Jeunes Talents Photo 2009

13 Oct - 07 Nov 2009
Vernissage le 15 Oct 2009

Après les 40e Rencontres d'Arles et le off de la Biennale de Lyon, la School Gallery présente en partenariat avec Sfr une exposition de jeunes talents photographes. Trois regards sur le monde, trois approches de la photographie contemporaine.

Communiqué de presse
Marc Montméat, Nicola Lo Calzo, Yury Toroptsov
Sfr Jeunes Talents Photo 2009

Après les 40e Rencontres d’Arles et le off de la Biennale de Lyon, la School Gallery présente en partenariat avec Sfr une exposition de jeunes talents photographes. Trois regards sur le monde, trois approches de la photographie contemporaine plébiscitées par le jury du Grand Prix Sfr Jeunes Talents Photo 2009, qui cette année s’est réuni autour de Reza, parrain de cette édition et du journaliste et photographe Alain Mingam, Olivier Castaing, Directeur artistique de la School Gallery était également membre du jury.

Marc Montméat: lauréat du Grand Prix Sfr Jeunes Talents Photo 2009
Photographe français, né en 1977, vit et travaille à Angoulème. Le concours Sfr jeunes Talents a pour objectif d’apporter une visibilité et une notoriété aux artistes sélectionnés ainsi que de les accompagner vers une professionnalisation de leurs projets.

Le Grand Prix Sfr Jeunes Talents Photo 2009 a été attribué à Marc Montméat. Sociologue et éducateur de formation, Marc est aujourd’hui conseiller d’insertion et de probation en milieu carcéral. L’exposition à la School Gallery présente une sélection de photos issues de deux séries noir et blanc de Marc Montméat, qui entendent montrer la solitude de l’homme moderne littéralement «emmuré» dans l’espace urbain, ne sachant plus ni communiquer ni très bien où est sa place.

Alain Mingam, journaliste photographe et membre du jury, écrit: «Ce grand prix honore un regard d’une rare densité. Venue de la source naturelle que sont les nuages réflecteurs, la moindre source de luminosité perçue par Marc Montméat sur la ville, est prétexte à la réalisation d’une oeuvre photographique. Marc Montméat possède la maîtrise d’un jeu permanent de lumières et d’ombres pour créer dans son viseur autant de lignes que d’émotions esthétiques, qui tracent et accentuent sa perception du monde. Architecte d’une vision philosophique de l’homme esseulé, il bâtit de toute pièce un cadre urbain qui enferme l’être humain dans la solitude qu’il veut dénoncer. Pari réussi mais jamais gratuitement. Car l’éducateur en milieu pénitentiaire qu’il est, cache un photographe d’un talent évident pour « donner la parole aux murs » sans jamais réduire l’individu au silence de sa petitesse – véritable échelle de grandeur de sa démarche et de sa déshérence.

Chacune de ses images est le parloir revisité de notre oeil médusé. Marc Montméat a retrouvé l’homme de Giacometti à la croisée des chemins d’une nature ouverte pour mieux l’enfermer dans un urbanisme tout en noir et blanc accentué. Ses photos sont les tableaux vivants d’une appropriation exceptionnelle de l’espace. Sa démarche est celle d’un sociologue qui fait de l’homme la pierre angulaire d’une photographie humaniste encore sous le poids du milieu carcéral mais libéré de toutes les chaines du photographiquement correct.»

Nicola Lo Calzo, «Inside Niger»… étonnante galerie de portraits
Nicola Lo Calzo, mention spéciale du Grand Prix Sfr Jeunes Talents Photo 2009, est né à Turin en 1979 et vit actuellement à Paris.
Son projet «Inside Niger: new portraits from Sahel» est né d’une rencontre avec l’association humanitaire Pan Projet Africain, active depuis plus quinze ans au Niger. Nicola a réalisé une galerie de portraits des populations qui vivent et travaillent aux abords du fleuve Niger où sont concentrées la plupart des activités commerciales: abattoir, jardins potagers, tanneries, pêche, etc. «Ces photographies composent un portrait éclectique et suggestif de cet univers fluvial où chaque personnage semble retrouver son identité à travers la valeur du travail, dans un des pays les plus pauvres au monde avec un taux de chômage record. En ce sens la photographie peut constituer une occasion personnelle d’affirmer sa propre identité. Comme dans un conte de fées, les portraits de Nicola Lo Calzo donnent vie à une histoire surréelle où tragédie et comédie, apparence et vérité, sujet et contexte coexistent dans chaque image.» Un nouveau portrait de l’Afrique, loin de tout stéréotype ou cliché.
Quelques photos extraites de sa série de portraits noir et blanc Intimisto seront présentées dans le Show room de la School Gallery.

Yury Toroptsov
Narrations photographiques et mythe revisité…
Yury Toroptsov, photographe russe né en 1974, vit et travaille à Paris. Mention spéciale du Grand Prix Sfr Jeunes Talents Photo 2009, il présente un extrait de son travail en cours intitulé Marylin and I. Le photographe revisite le mythe d’une manière inattendue et originale en proposant à des personnalités et à des anonymes de poser avec une robe ayant appartenue à Maryline, décryptant la fascination que suscite encore la star près de 50 ans après sa mort. Deux portraits, dont celui du Ministre de la culture photographié en 2007 à son domicile, figureront dans cette exposition.

Le Show room de la School Gallery accueillera des photos de sa série «La maison de Baba Yaga», débutée en 2008.
«Pour quelques semaines par an, je me retrouve dans la maison de famille où j’ai grandi, dans un village perdu de la jungle Sibérienne. Avec le temps, ma maison s’est mise à ressembler à celle de Baba Yaga, la sorcière mangeuse d’enfants des contes de fées russes. Surtout quand ses lumières mystérieuses animent la nuit obscure. Mais je n’en suis pas impressionné pour autant : le territoire magique de la méchante est désormais occupé par deux bébés, mes nièces qui viennent de naître.»