PHOTO | EXPO

Seydou Keïta

31 Mar - 11 Juil 2016
Vernissage le 31 Mar 2016

Le Grand Palais consacre une exposition à Seydou Keïta, l‘un des plus grands portraitistes de la seconde moitié du XXème siècle. La valorisation de ses sujets, la modernité et l’inventivité de ses mises en scène lui ont valu un immense succès. Par ailleurs, son oeuvre constitue un témoignage exceptionnel sur la société malienne de son époque.

Le grand portraitiste africain Seydou Keïta (1921-2001) a pour caractéristique d’être autodidacte, ce qui atteste d’une passion et d’un sens du perfectionnement intarissables. Il ouvre un studio en 1948 et se spécialise dans l’art du portrait. Seydou Keïta photographie bientôt le tout Bamako et ses portraits acquièrent une grande réputation dans toute l’Afrique de l’Ouest. Sa clientèle nombreuse – souvent jeune et habillée à l’européenne pour ce qui est des hommes – était attirée par la qualité de ses photos ainsi que son grand sens esthétique. En effet sa maîtrise du cadrage et de la lumière ainsi que l’inventivité de ses mises en scène lui valent très vite de se distinguer avec brio.

Certains clients apportaient des objets avec lesquels ils voulaient être photographiés, mais Keïta avait également dans son studio un choix de vêtements  européens et d’accessoires – montres, stylos, poste de radio, scooter, etc… – qu’il mettait à leur disposition. Les femmes, elles, venaient en grandes robes, qui couvraient souvent leur gorge et leurs jambes, car elles ne commencèrent à porter des tenues occidentales qu’à la fin des années 60. Seydou Keïta travaillait essentiellement à la lumière du jour et pour des raisons d’ordre économique ne faisait qu’une seule prise de vue pour chaque portrait.

Découvert en Occident dans les années 1990, la première exposition personnelle de Seydou Keïta eut lieu en 1994 à Paris à la Fondation Cartier, suivie de nombreuses autres dans divers musées, fondations et galeries du monde entier. Il est aujourd’hui unanimement reconnu comme le père de la photographie africaine. Son oeuvre, qui porte sur une période relativement courte, offre un témoignage sans égal des changements de la société urbaine malienne, qui s’émancipe des traditions, aspire à une certaine modernité, tandis que la décolonisation est à l’oeuvre, et que l’indépendance approche. Seydou Keïta est aujourd’hui considéré comme l’un des grands photographes de la seconde moitié du vingtième siècle

Cette exposition est la première rétrospective d’ampleur, et réunit un ensemble exceptionnel de près de 300 photographies, comprenant des tirages n&b modernes, formats 50×60 et 120×180, signés par Keïta ainsi que des tirages d’époque uniques.