ART | EXPO

Sculptures sur bois, tapisseries et céramiques, 2010-2011

09 Sep - 15 Oct 2011
Vernissage le 08 Sep 2011

Les oeuvres de Dewar & Gicquel réfléchissent à la domestication de la sculpture par la technique et l’usage, et inversement, à sa dissolution dans l’usage et son extinction par la technique.

Dewar & Gicquel
Sculptures sur bois, tapisseries et céramiques, 2010-2011

Sous son titre laconique — «Sculptures sur bois, tapisseries et céramiques, 2010-2011», l’exposition ne promet rien d’autre que ce que l’on pourra y constater, et se tient légèrement à distance de l’hybridité qui fut l’un des modi operandi de Dewar & Gicquel. La juxtaposition de ces trois media distincts: des sculptures sur bois, des tapisseries et des céramiques développe une trilogie cohérente, quasi cyclique, au travers de laquelle circulent quelques histoires des matériaux et des techniques.

Des céramiques de production industrielle, conçues pour un marché de grande consommation, sont violemment recuites sous la flamme directe d’un four construit spécialement pour l’expérience. Leur accumulation bousillée décrit à rebours la transformation de la terre, les effets combinés de la chimie et de la chaleur.

Face aux principes entropiques qui génèrent ces pièces abstraites, une série de soupières rustiques, moulées en grès, rappelle les finalités domestiques de la céramique. Le futur de cette vaisselle est-il une nouvelle cuisson, une dislocation, voire une disparition?

Les traits organiques d’une chaussure de marche contemporaine (étrange modèle de la podologie globale) sont sculptés dans une essence de chêne clair, typique du mobilier contemporain de masse, tandis qu’une selle de cheval surmontée d’une verge de belle facture, émerge d’un bois rouge foncé et odorant…

Réparties entre de grands lais de tapisseries, des tissages légers reprenant alternativement les motifs d’un tartan écossais et de grands gibbons, les oeuvres réfléchissent à la domestication de la sculpture par la technique et l’usage, et inversement, à sa dissolution dans l’usage et son extinction par la technique.

critique

Sculptures sur bois, tapisseries et céramiques, 2010-2011