DESIGN | OBJET

Pumpkin

24 Sep - 31 Jan 2011
Vernissage le 23 Sep 2010

Avec le Pumpkin de Mathieu Lehanneur et David Edwards, Le Laboratoire s’inscrit dans une démarche humanitaire. Le transport de l’eau est revisité pour une meilleure intégration environnementale.

Mathieu Lehanneur, David Edwards
Pumpkin
Le Laboratoire

Avec cette exposition présentée au LaboShop , Le Laboratoire participe au lancement d’un programme caritatif mis en place en Afrique du Sud par le réseau ArtscienceLabs.

Le Pumpkin est avant tout un moyen novateur de transporter l’eau dans une approche qui soit au plus près de celle de la nature. Grâce à son design inspiré du modèle de la cellule biologique, le Pumpkin permet de transporter l’eau dans des conditions environnementales optimales, de multiples manières, sur des petits et grands volumes.

Chaque partie du Pumpkin a une utilité pratique répondant aux préoccupations actuelles. L’eau nous est précieuse ; ses ressources sont menacées. Face à ce délicat constat, le Pumpkin pourrait être le sac idéal du XXIe siècle.

Le Pumpkin est divisé en deux parties fonctionnelles: un élément sac qui permet de ranger ses affaires personnelles et un élément soufflet qui permet de transporter l’eau dans un volume utile journalier (2,3 litres). Clipés l’un à l’autre, ces deux éléments forment le Pumpkin. Il peut être porté sur l’épaule ou le dos. Il peut être modifié et agrandi avec la possibilité de transporter jusqu’à 15 litres d’eau.

Le Pumpkin est idéal pour les sportifs, les pique-niques, les voyages… Le Pumpkin répond aux besoins de chacun.

Le Pumpkin est le catalyseur d’une expérience internationale humanitaire dont le but est d’améliorer efficacement les conditions sanitaires du transport de l’eau dans les pays pauvres. En éditant un premier prototype du Pumpkin, Le Laboratoire contribue au lancement officiel du programme humanitaire prévu sur trois ans. Le Pumpkin pourra être édité sur commande ; à terme, le bénéfice de ses ventes sera reversé au programme et contribuera à développer les recherches en Afrique du Sud où le travail avec les populations locales est très actif.

A l’origine du projet: une idée originale de Michael Silvestri et d’autres étudiants avec le professeur David Edwards. Inspiré par la biologie cellulaire et la recherche de Donald Ingber, le projet Pumpkin s’est avancé rapidement vers un dialogue entre David Edwards et Mathieu Lehanneur. Une équipe parisienne, dont le designer Julien Benayoun, et Manuella Passard du LaboGroup, ont ensuite collaboré avec Mathieu Lehanneur et David Edwards afin de produire le Pumpkin, testé pour la première fois en Namibie en été 2009.

critique

Pumpkin