ART | CRITIQUE

Pierre et Gilles

PMuriel Denet
@12 Jan 2008

Le florilège, présenté au Jeu de Paume, de quelque 140 tableaux sur les 700 environ que compte la production de Pierre et Gilles, permet de ressaisir la diversité des séries sur lesquelles ils travaillent, au fil de leurs rencontres…

Le style est identifiable entre tous. Couvertures de magazines, pochettes de disques, livres, ont largement popularisé des œuvres, dont les thèmes, développés en séries, les ingrédients, kitsch et clinquants à souhait, la manière, qui mélange photographie et peinture, n’ont guère changé depuis trente ans.

Le florilège, présenté au Jeu de Paume, de quelque 140 tableaux sur les 700 environ que compte la production de Pierre et Gilles, permet de ressaisir la diversité des séries sur lesquelles travaillent les deux comparses, au fil de leurs rencontres et de leurs trouvailles, sans plan prémédité, mais au plus près de leurs goûts, de leur vie, et de l’univers esthétique qu’ils se sont forgés au fil des ans.

Emblématique de la culture gay qui émerge dans les années 80, l’œuvre est peuplée de stars fétiches, de la chanson et du rock (Dalida, Mireille Matthieu, Sylvie Vartan, Madonna, Marilyn Manson, Nina Hagen, etc.), et de corps, principalement masculins, aux plastiques certes diverses, du colosse modelé au body-building à l’éphèbe malingre, mais toujours, chacune dans leur genre, aussi parfaite que le monde rêvé de Pierre et Gilles.

On le sait : Pierre photographie, et Gilles peint. Depuis peu les clichés sont numérisés et retouchés, puis imprimés sur toile. La technologie numérique permet paradoxalement aux artistes de s’approcher plus encore de cette tradition picturale, à laquelle l’œuvre est si fortement attachée. Car si les images sont largement diffusées, et multipliées, les pièces d’origine, elles, sont toujours uniques. Et le portrait, genre on ne peut plus convenu, en est le médium privilégié.

La composition s’organise immuablement autour du modèle, ou plus rarement du couple ou du groupe, placé au centre de la scène, sur laquelle il se transfigure en héros unique d’une pièce, tirée de répertoires éclectiques : mythologie, histoire sainte, cinéma de série B, roman populaire, people, porno, etc. Ou, tout cela à la fois, savoureusement mélangé.
Les modèles, célébrités ou inconnus, n’y font qu’endosser un rôle (le leur ou un autre) : le travail des artistes étant de faire coïncider, très précisément, ce corps offert et travesti, avec la vision idéalisée, c’est-à-dire érotisée et hyper-conformiste, qu’ils en ont.

Dans un décorum de carton-pâte, profus jusqu’à la surcharge, de surcroît serti dans des cadres offrant une infinie variété de kitsch outranciers, les expressions sont étrangement retenues, une vague mélancolie affleure dans les regards, les poses sont éthérées. Comme si le sujet était vampirisé, vidé de sa substance, répandue dans le débordement des fioritures dégoulinantes de joliesse et de bons sentiments.

Ce style doit évidemment beaucoup à la grande tradition des retouches enjolivantes en vigueur dans les studios photographiques des pays d’Orient, en particulier l’Inde, où le couple a souvent voyagé. Dans le plus grand style bollywoodien, l’exubérance des fleurs, le clinquant des paillettes et l’éternelle jeunesse, évidemment belle, font office de glacis à l’empilement des stéréotypes et des références iconographiques : peinture sulpicienne, chromo, fanzine, pop art, mode, canons gays, porno soft, etc.,

Mais, ce monde lisse, sans aspérité ni accroc, est trop parfait pour être univoque. Fondées sur l’hybridation des époques et des registres, du vrai et du faux, de la photographie et de la peinture, de la séduction et de l’outrance, de larmes en plastique et d’appareils génitaux de mâles bien montés, elles frisent parfois un franc mauvais goût.
La Mort d’Abel, qui offre trois points de vue sur le corps dénudé du jeune homme sacrifié, comme une réplique littérale de l’œuvre sculptée d’un artiste oublié du XIXe siècle, Vincent Feugère des Forts, est à cet égard édifiante. Couché dans un mini-jardin factice à la française, cerné d’animaux de plâtre disneylandiens, enserré dans un cadre à chapiteau façon XIXe, aux angles légèrement arrondis comme un écran cathodique, et pailleté de strass doré, le héros biblique se meurt en un triptyque qui atteint le record absolu d’un kitsch qui vampirise le sens, encore mieux qu’il ne le brouille.

Au terme de ces galeries, profanes et sacrées, frivoles et pieuses, où l’on croise entre autres curiosités, un Saint-Antoine — Christian Boltanski, ou un Capitaine Nemo — François Pinault, une salle recueille des images qui sont, ou se veulent être, en prises avec l’Histoire, ou l’actualité sociale et politique.
Si l’irrévérence au drapeau tricolore, symbolisé par trois footballeurs dans le plus simple appareil, alignés dans le sens d’un dégradé de leur pigmentation dermique, est franchement drôle, si les larmes d’un jeune et beau soldat de l’Armée rouge au moment de l’effondrement de l’Union soviétique sont pathétiquement ambiguës, l’évocation des banlieues frise, elle, un angélisme charitable plus gênant.
Mais la suspicion l’emporte devant Le Triangle rose, porté par un interné des camps nazis, beau et désirable comme un christ sulpicien. Comme si la sur-érotisation et l’archi-littéralité des réinterprétations pierre-et-gilliennes étaient porteuses d’une obscénité sur le point d’exploser au visage du spectateur.

Pierre et Gilles collectent, et recyclent, les icônes, les signes, les produits des sous-cultures, indignes de l’Art, et de l’Art le plus académique et pompier du XIXe siècle ; ils mélangent, nettoient, lissent et glacent tout cela sous un vernis de couleurs étincelantes, et de douceur ineffable, mais, au bout du compte, rien n’en sort jamais vraiment propre.
Le doute et le douteux, étroitement mêlés, minent sans cesse une œuvre faussement angélique. Malheureusement, cette ambiguïté troublante est quelque peu laminée par l’accrochage du Jeu de Paume.

Trop sage sur ses fonds pastel, sans surprise, il peine parfois à occuper l’espace, comme si l’excès même des images ainsi assemblées finissait par les neutraliser.

Pierre et Gilles
Les Clowns, 2003. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 62 x 79 cm. Cadre : 90,7 x 107 cm.
Iggy Pop, 1977. Iggy Pop. Tirage couleur peint. Image : 33,7 x 27,7 cm. Cadre : 56,5 x 50,5 cm.
Silver Biker, 1982. David Pontremoli. Tirage couleur peint. Image : 31 x 23,5 cm. Cadre : 51,2 x 43,6 cm.
Le Cowboy, 1978. Victor. Tirage couleur peint. Image : 41,2 x 28,9 cm. Cadre : 57,3 x 44,7 cm.
Qu’est-ce qu’il a de plus que moi ce négro-là ?, 1984. Philippe Kroochey. Tirage couleur peint. Image : 30 x 30 cm. Cadre : 39,4 x 39,4 cm.
Tipayaphong, 2003. Tipayaphong. Tirage couleur peint. Image : 88 x 88 cm. Cadre : 112,2 x 112,2 cm.
Le Toréador, 1985. Mario Tafforeau. Tirage couleur peint. Image : 36,8 x 27,3 cm. Cadre : 80 x 70,5 cm.
Le Marin, 1985. Philippe Gaillon. Tirage couleur peint. Image : 38 x 28 cm. Cadre : 67 x 68 cm.
Pleureuse-Zuleika, 1986. Zuleika. Tirage couleur peint. Image : 56 x 40,3 cm. Cadre : 79,5 x 64,5 cm.
Pleureuse-Farida, 1985. Farida. Tirage couleur peint. Image : 56 x 40,3 cm. Cadre : 79,5 x 64,5 cm.
Naufragé -Ludovic, 1985. Ludovic. Tirage couleur peint. Image : 33,5 x 54 cm. Cadre : 64,5 x 79,5 cm.
Naufragé-Olivier, 1986. Olivier Vedrine. Tirage couleur peint. Image : 34 x 49 cm. Cadre : 64,5 x 79,5 cm.
Naufragé-Closky, 1986. Claude Closky. Tirage couleur peint. Image : 38,5 x 58 cm. Cadre : 64,5 x 79,5 cm.
Les Enfants des voyages-Maldives, 1982. Tirage couleur peint. Image : 27,8 x 20,7 cm. Cadre : 44,4 x 37,4 cm.
Les Enfants des voyages-Maldives, 1982. Tirage couleur peint. Image : 27,8 x 20,7 cm. Cadre : 44,4 x 37,4 cm.
Anakin Skywalker, 2006. Balthazar. Tirage couleur peint. Image : 115,2 x 88,4 cm. Cadre : 147 x 119 cm.
Hello Kitty, 2000. Kitty. Tirage couleur peint. Image : 118 x 89 cm. Cadre : 145,5 x 116,5 cm.
Maman !, 2001. Diego. Tirage couleur peint. Image : 110 x 80 cm. Cadre : 136,4 x 106 cm.
Le Cauchemar d’Alice, 1999. Sanna. Tirage couleur peint. Image : 112 x 87 cm. Cadre : 139,9 x 114,2 cm.
L’Innocence, 2003. Alice. Tirage couleur peint. Image : 128,6 x 99,5 cm. Cadre : 149,8 x 120,2 cm.
La Petite Princesse, 1997. Ingrid. Tirage couleur peint. Image : 102 x 84,5 cm. Cadre : 120 x 102,5 cm.
Petite Fille de France, 2004. Justine. Tirage couleur peint. Image : 116 x 94 cm. Cadre : 130 x 108,5 cm.
Fleurs de Shanghai, 2005. Mireille Matthieu. Tirage couleur peint. Image : 95,5 x 69 cm. Cadre : 123 x 96 cm.
Legend, 1995. Madonna. Tirage couleur peint. Image : 118,5 x 89 cm. Cadre : 142,5 x 113 cm.
Ice Lady, 1994. Sylvie Vartan. Tirage couleur peint. Image : 104,5 x 84,5 cm. Cadre : 128,5 x 109 cm.
La Reine blanche, 1991. Catherine Deneuve. Tirage couleur peint. Image : 94 x 66 cm. Cadre : 125,5 x 97,5 cm.
Le Papillon noir, 1995. Polly. Tirage couleur peint. Image : 107 x 84,5 cm. Cadre : 130 x 108 cm.
Extase, 2002. Arielle Dombasle. Tirage couleur peint. Image : 94 x 73 cm. Cadre : 115 x 94,5 cm.
Sainte Marie MacKillop, 1995. Lylie Minogue. Tirage couleur peint. Image : 85,3 x 71 cm. Cadre : 112,7 x 98,3 cm.
The Dead Song, 2004. Marilyn Manson. Tirage couleur peint. Image : 107,3 x 103,5 cm. Cadre : 125,5 x 103,5 cm.
Nina Hagen, 1993. Nina Hagen. Tirage couleur peint. Image : 73 x 73 cm. Cadre : 95 x 95 cm.
Jeff Stryker, 1991. Jeff Stryker. Tirage couleur peint. Image : 63,6 x 96,6 cm. Cadre : 105,7 x 138,3 cm.
Casanova, 1995. Enzo Junior. Tirage couleur peint. Image : 75 x 55 cm. Cadre : 100 x 80 cm.
Lola, 1992. Lola. Tirage couleur peint. Image : 87,5 x 69 cm. Cadre : 128,5 x 110 cm.
La Voyante, 1991. Marie-France. Tirage couleur peint. Image : 82 x 66 cm. Cadre : 124,7 x 108,7 cm.
Les Amoureux de Paris, 1990. Hélène et Stéphane. Tirage couleur peint. Image : 84 x 68 cm. Cadre : 118 x 103 cm.
Joli voyou-Éric, 1995. Éric. Tirage couleur peint. Image : 46 x 36 cm. Cadre : 68,5 x 57,5 cm.
Joli voyou-Enzo, 1995. Enzo junior. Tirage couleur peint. Image : 46 x 36 cm. Cadre : 68,5 x 57,5 cm.
Joli voyou-Adriana, 1995. Pierre. Tirage couleur peint. Image : 46 x 36 cm. Cadre : 68,5 x 57,5 cm.
Le Petit Matelot, 1997. Wilfried. Tirage couleur peint. Image : 117,8 x 97,6 cm. Cadre : 137,3 x 115,8 cm.
Le Petit jardinier, 1993. Didier. Tirage couleur peint. Image : 106,5 x 86 cm. Cadre : 123 x 103 cm.
Tombe la neige, 2004. Gien Lee et Jungho. Tirage couleur peint. Image : 122 x 89 cm. Cadre : 150 x 117 cm.
La Rage de vaincre, 2005. Tsuyoshi Shinjo. Tirage couleur peint. Image : 114 x 94,5 cm. Cadre : 128 x 109 cm.
Candle, 2000. Noy. Tirage couleur peint. Image : 106 x 86,2 cm. Cadre : 143,7 x 122 cm.
Eaux profondes, 2005. Layke Anderson. Tirage couleur peint. Image : 119,3 x 92 cm. Cadre : 150,2 x 123,2 cm.
Le Pêcheur de perles, 1992. Tomah. Tirage couleur peint. Image : 107 x 89 cm. Cadre : 106 x 123 cm.
Renaissance, 1999. Paul. Tirage couleur peint. Image : 112,5 x 88,5 cm. Cadre : 137,9 x 114,2 cm.
Adam et Eve, 1981. Eva Ionesco et Kevin Luzac. Tirage couleur peint. Image : 40,7 x 31,3 cm. Cadre : 94,5 x 81,2 cm.
David et Jonathan, 2005. Jean-Yves et Moussa. Tirage couleur peint. Image : 130 x 105,5 cm. Cadre : 163,5 x 139 cm.
Le Jeune Pharaon, 1985. Eva. Tirage couleur peint. Image : 43 x 30 cm. Cadre : 65 x 48 cm.
Salomé, 1991. Apple et Stephen. Tirage couleur peint. Image : 95,5 x 66 cm. Cadre : 129,5 x 99,5 cm.
Spartacus, 2006. Johnny Roldan. Tirage pigment sur toile. Image : 132,3 x 102,5 cm. Cadre : 227,5 x 164,4 cm.
La Mort d’Adel (triptyque), 2007. Esteban Pelaez. Tirage pigment sur toile. Image : 62 x 91 cm chaque. Cadre : 171 x 165 cm.
Radha, 2000. Lisa Marie. Tirage couleur peint. Image : 148 x 117,5 cm. Cadre : 175,5 x 145,4 cm.
Krhisna, 2000. Tao. Tirage couleur peint. Image : 148 x 117,5 cm. Cadre : 175,5 x 145,4 cm.
Phayanak, 1996. Léo. Tirage couleur peint. Image : 75 x 121 cm. Cadre : 96,8 x 142,8 cm.
Arion, 2007. Micky Friedman. Tirage couleur peint. Image : 96,8 x 142,8 cm. Cadre : 226,7 x 164,5 cm.
La Mort d’Adonis, 1999. Apple. Tirage couleur peint. Image : 97,2 x 68,2 cm. Cadre : 153,9 x 124,2 cm.
Neptune (version II), 1988. Karim. Tirage couleur peint. Image : 50,5 x 40,5 cm. Cadre : 68 x 48 cm.
Méduse, 1990. Zuleika. Tirage couleur peint. Image : 81 x 60 cm. Cadre : 146,5 x 126 cm.
Hercule contre l’Hydre de Lerne, 2006. Jean-Christophe Blin. Tirage pigment sur toile. Image : 122,5 x 92 cm. Cadre : 226 x 164 cm.
Ganymède (triptyque), 2001. Frédéric Lenfant. Tirage couleur peint. Image : 62 x 91 cm images I & II, 122,5 x 92 cm image III. Cadre : 226,7 x 164,7 cm et 171,8 x 166,5 cm.
Le Mont des Oliviers, 2004. Jacky Carpentier. Tirage couleur peint. Image : 79,5 x 68,5 cm. Cadre : 91,5 x 80,7 cm.
L’Enfant Jésus, 2003. Adrien. Tirage couleur peint. Image : 41 x 33,5 cm. Cadre : 62,2 x 53,8 cm.
La Madone au cœur blessé, 1991. Lio. Tirage couleur peint. Image : 113 x 75 cm. Cadre : 168 x 130 cm.
Jésus d’Amour, 1989. Franck Chevalier. Tirage couleur peint. Image : 78,5 x 60 cm. Cadre : 133 x 144 cm.
La Sainte Famille (version II), 1991-2007. Nina Hagen, Franck, Otis. Tirage couleur peint. Image : 79,5 x 55 cm. Cadre : 96,8 x 72,8 cm.
Saint François d’Assise, 1988. Masto. Tirage couleur peint. Image : 41,5 x 30 cm. Cadre : 79,5 x 67,5 cm.
Sainte Lucie, 1989. Bernadette Jurkowski. Tirage couleur peint. Image : 52,1 x 36,3 cm. Cadre : 114,9 x 98,2 cm.
Sainte Blandine, 1988. Arielle Dombasle. Tirage couleur peint. Image : 52,5 x 36,8 cm. Cadre : 109 x 93,5 cm.
Saint Lazare, 1988. Alexis Lemoine. Tirage couleur peint. Image : 54 x 40 cm. Cadre : 118,7 x 103,2 cm.
Saint Jean et Saint Jacques, 1990. Charly et Ludovic. Tirage couleur peint. Image : 53 x 37 cm. Cadre : 102,5 x 86,7 cm.
Sainte Marie Madeleine, 1988. Sophie Blondy. Tirage couleur peint. Image : 57 x 40,5 cm. Cadre : 119,3 x 102,8 cm.
Sainte Jeanne d’Arc, 1991. Apple. Tirage couleur peint. Image : 95 x 66 cm. Cadre : 129 x 99 cm.
Saint Étienne, 1991. Hamid. Tirage couleur peint. Image : 84 x 59 cm. Cadre : 139 x 115 cm.
Saint Siméon le Stylite, 1990. Karim Zeriahen. Tirage couleur peint. Image : 80,5 x 56,5 cm. Cadre : 138,6 x 114,8 cm.
Saint Vincent de Paul, 1989. Christian Boltanski, Alix et Manon. Tirage couleur peint. Image : 54 x 38 cm. Cadre : 101,5 x 81,5 cm.
Sainte Gertrude la Grande, 1990. Edwidge. Tirage couleur peint. Image : 79 x 55 cm. Cadre : 139,5 x 115,5 cm.
Saint Martin de Porres, 1990. Carlos. Tirage couleur peint. Image : 81,3 x 57 cm. Cadre : 129,5 x 104 cm.
Les Amants criminels, 1999. Natacha Régnier et Jérémie Renier. Tirage couleur peint. Image : 125 x 98 cm. Cadre : 145,7 x 118,5 cm.
Le Renard, 1999. Salim Kechiouche. Tirage couleur peint. Image : 95,5 x 116 cm. Cadre : 132,2 x 153,2 cm.
Les Plaisirs de la forêt – Etienne, Sarah, Bob et Pete, 1996. Etienne, Sarah, Bob et Pete. Tirage couleur peint. Image : 103,5 x 79,8 cm. Cadre : 133,4 x 111,8 cm.
La Rose et le couteau-Vincent, 1998. Vincent. Tirage couleur peint. Image : 46,8 x 36,8 cm. Cadre : 68,5 x 58,5 cm.
La Rose et le couteau-Caroline, 1998. Caroline. Tirage couleur peint. Image : 46,8 x 36,8 cm. Cadre : 68,5 x 58,5 cm.
La Rose et le couteau-Frédéric, 1998. Frédéric. Tirage couleur peint. Image : 46,8 x 36,8 cm. Cadre : 68,5 x 58,5 cm.
La Rose et le couteau-Xitron, 1998. Xitron. Tirage couleur peint. Image : 46,8 x 36,8 cm. Cadre : 68,5 x 58,5 cm.
La Rose et le couteau-Wilfried, 1998. Wilfried. Tirage couleur peint. Image : 46,8 x 36,8 cm. Cadre : 68,5 x 58,5 cm.
La Rose et le couteau-David, 1998. David. Tirage couleur peint. Image : 46,8 x 36,8 cm. Cadre : 68,5 x 58,5 cm.
Capitaine Nemo, 2004. François Pinault. Tirage couleur peint. Image : 122,5 x 99 cm. Cadre : 164 x 224,3 cm.
Sous le voile, 19200398. Anh Duong. Tirage couleur peint. Image : 90,8 x 71 cm. Cadre : 115 x 95 cm.
La Petite Abeille, 2003. Tipayaphong. Tirage couleur peint. Image : 133 x 102,5 cm. Cadre : 159 x 123,8 cm.
Le Fumeur d’Opium, 1991. Tomah. Tirage couleur peint. Image : 112,5 x 95,5 cm. Cadre : 154 x 117 cm.
Hier, aujourd’hui et demain, 2000. Laetitia Casta. Tirage couleur peint. Image : 116 x 89 cm. Cadre : 134,5 x 107,7 cm.
Eliane Pine Carrington, 1992. Eliane Pine Carrington. Tirage couleur peint. Image : 96 x 72 cm. Cadre : 111 x 87 cm.
Vive la France, 2006. Serge, Moussa, Robert. Tirage pigment sur toile. Image : 125 x 101 cm. Cadre : 149,5 x 125,5 cm.
Le Petit Boxeur, 1994. Wilgens. Tirage couleur peint. Image : 101,5 x 82 cm. Cadre : 113 x 93,8 cm.
La Petite Fille des HLM, 1992. Soraya. Tirage couleur peint. Image : 107 x 80,5 cm. Cadre : 123 x 96 cm.
Dans le port du Havre, 1998. Frédéric Lenfant. Tirage couleur peint. Image : 101,8 x 124,8 cm. Cadre : 118,5 x 142 cm.
L’aveu, 2003. Axel. Tirage couleur peint. Image : 71 x 61,4 cm. Cadre : 97 x 87 cm.
Giuseppe Pelosi, 1998. Salim Kechiouche. Tirage couleur peint. Image : 101 x 76,6 cm. Cadre : 119,6 x 95,6 cm.
Le Vendeur du métro, 1994. Caroline. Tirage couleur peint. Image : 99 x 67,5 cm. Cadre : 116 x 84,5 cm.
Le Dahlia noir -= January 15, 1947, 2003.Dita von Teese. Tirage couleur peint. Image : 84 x 110,5 cm. Cadre : 112,5 x 138,6 cm.
Le Petit Communiste, 1990. Christophe. Tirage couleur peint. Image : 82,5 x 61 cm. Cadre : 126 x 104 cm.
Le Triangle rose, 1998. Laurent Combes. Tirage couleur peint. Image : 103 x 87 cm. Cadre : 113 x 98 cm.
Iraq War, 2006. Ilman. Tirage couleur peint. Image : 94 x 120 cm. Cadre : 118 x 143,6 cm.
Perversion, 1977. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 35,5 x 28 cm. Cadre : 57,7 x 50 cm.
Les Pistolets, 1987. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 45,8 x 33,5 cm. Cadre : 92 x 80 cm.
Le Cosmos, 1985. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 31,5 x 44 cm. Cadre : 53 x 65,5 cm.
Le Bouquet d’amis, 1988. Fifi, David, Pierre, Gilles, Pascale et Grégory. Tirage couleur peint. Image : 46 x 34,5 cm. Cadre : 75 x 64 cm.
Les mariés, 1992. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 73 x 54 cm. Cadre : 84,5 x 65,5 cm.
Les Cosmonautes, 1991. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 77,7 x 107 cm. Cadre : 130 x 156 cm.
Tamoul Mafia – Pierre, Tamoul – Gilles (diptyque), 1993. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 32 x 23,8 cm chaque. Cadre : 49,3 x 40,5 cm chaque.
Saint Pierre / Saint Gilles (diptyque), 1989. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 73,5 x 52 cm chaque. Cadre : 126 x 105 cm chaque.
Les deux marins, 1993. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 69 x 87 cm. Cadre : 80,3 x 103,2 cm.
Autoportrait à la cigarette – Pierre/ Autoportrait à la cigarette – Gilles (diptyque), 1999. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 140 x 98 cm chaque. Cadre : 171 x 128,8 cm chaque.
Le Diable – Pierre / La Mort-Gilles, 1997. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 80,5 x 64 cm chaque. Cadre : 107 x 91 cm chaque.
Autoportrait sans visage – Pierre / Autoportrait sans visage – Gilles (diptyque), 1999. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 106 x 81 chaque cm. Cadre : 140 x 115,5 cm chaque.
Les Portes du rêve – Pierre / Les Portes du rêve-Gilles, 1998. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 40 x 30,5 cm chaque. Cadre : 57 x 47 cm chaque.
Exil Intérieur-Cérémonie secrète, 2001. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 102 x 154 cm. Cadre : 130 x 182 cm.
Exil Intérieur-Entrelacs, 2002. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 90 x 144,8 cm. Cadre : 118 x 172,8 cm.
Kryptonite – Pierre / Kryptonite – Gilles (diptyque), 2001. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image diamètre : 75 cm chaque. Cadre diamètre: 97 cm chaque.
Homo erectus (diptyque), 2004. Pierre et Gilles. Tirage couleur peint. Image : 109,5 x 80,5 cm chaque. Cadre : 146 x 204 cm chaque.