DESIGN | EXPO

Lianas

18 Mai - 29 Juin 2019
Vernissage le 18 Mai 2019

Architecte et designer développant un 'design végétal', Patrick Nadeau puise dans les plantes de quoi structurer ses créations. Lui consacrant une exposition monographique, la Granville Gallery présente "Lianas" ; soit l'occasion de retrouver ou découvrir une dizaine de ses pièces récentes (2012-2019).

Designer contemporain cultivant le design végétal, Patrick Nadeau s’inspire autant des plantes (dynamiques, formes, couleurs) qu’il les inclut dans ses créations. Avec « Lianas », la Granville Gallery lui consacre une exposition personnelle réunissant une petite dizaine de pièces. Donnant son nom à l’exposition, Lianas est une collection de mobilier (fauteuil et banquette) tout en lignes souples ; une collection conjuguant fils métalliques et cannes de rotin. Assises aérées et légères, Lianas navigue entre les hauteurs de l’arrière pays niçois et l’évocation de forêts tropicales. Fabriquée dans l’atelier de François Passolunghi, Lianas puise dans des savoir-faire venus d’Asie. Tout en projetant ses tiges dans la dynamique du palmier à rotin. Soit une plante grimpante capable de s’élever jusqu’à deux-cents mètres, en s’appuyant sur d’autres plantes et arbres. Reprenant cette forme symbiotique, Lianas présente de amples structures métalliques, sur lesquelles viennent se fixer les cannes de rotin.

Exposition « Lianas » : le design végétal de Patrick Nadeau à la Granville Gallery

Dans le même esprit, la suspension lumineuse Rainforest s’inspire elle aussi d’une plante. À savoir la Tillandsia usneoides, ou mousse espagnole. Également connue sous le nom de fille de l’air, cette plante est épiphyte [du grec epi : sur, et phyton : végétal]. Elle pousse sur les arbres, comme une chevelure sylvestre, en se nourrissant de lumière et d’humidité. Présente dans l’exposition « Lianas », Rainforest y prend les traits d’un plafonnier étendant ses filaments longs et bleus jusqu’au sol (ou presque). Structure légère, ornée d’une dentelle en aluminium finement découpé et verni, dans des tons gris bleuté, Rainforest diffuse et réfléchit délicatement la lumière. Aux limites de la jarre, l’exposition « Lianas » présente également des vases en terre cuite. Conçus pour la Granville Gallery, les Specimens (2013) se composent d’un corps et d’un col amovible. Pièces amples et sobres, Patrick Nadeau les a réalisés avec la designer Armelle Benoit.

Lianes, amanites, plantes tropicales, grimpantes, pionnières… L’énergie du végétal

Autre pièce minimaliste, également créée pour la Granville Gallery : le guéridon Full Bloom (2013). Soit un tripode en tôle laquée, jouant simplement avec le motif tacheté/troué. Entre amanite tue-mouche et pleine lune [Full Moon]. Également présent dans l’exposition « Lianas » : le vase Éruption (2012). Soit un long vase conjuguant obsidienne et cristal. S’élançant à partir d’une base en obsidienne brute, le corps s’affine en obsidienne taillée, puis polie, puis façonnée jusqu’à une translucidité veinée de zébrures aléatoires. Roche volcanique sombre, précurseure du verre, l’obsidienne (verre naturel) est travaillée par l’être humain depuis des centaines de millénaires. Pour Éruption, Patrick Nadeau a fait appel à un archéologue spécialiste des techniques de taille préhistorique. Orné d’un col en cristal couleur jaune feu, Éruption évoque également la lave en fusion. Ainsi que la remarquable ténacité des plantes pionnières, premières à coloniser les coulées de lave.

Exposition réunissant des pièces créées entre 2012 et 2019 , « Lianas » offre ainsi une plongée dans le design végétal, de plus en plus végétal, de Patrick Nadeau.