ART | EXPO

Panorama 18

08 Oct - 31 Déc 2016
Vernissage le 08 Oct 2016

Comme tous les ans, l’exposition « Panorama » présente au Fresnoy-Studio national des arts contemporains, à Tourcoing, les œuvres des étudiants en résidence dans cet établissement de formation et de production artistiques, audiovisuelles et multimédia. De nombreux films mais aussi des photographies, collages, dessins, installations et performances sont à découvrir.

L’exposition « Panorama 18 » présente comme chaque année les œuvres réalisées pendant l’année écoulée par les étudiants en résidence au Fresnoy-Studio national des arts contemporains, à Tourcoing.

Un panorama de la jeune création audiovisuelle et multimédia

En tant qu’établissement de formation, de production et de diffusion artistiques, audiovisuelles et multimédia, Le Fresnoy accueille des étudiants du monde entier pour des sessions de deux ans au cours desquelles ils produisent des œuvres grâce à des moyens techniques professionnels et sous la direction d’artistes reconnus qui réalisent eux-mêmes des projets personnels, en collaboration avec les étudiants.

Fidèle à la vocation du Fresnoy d’embrasser toutes les disciplines artistiques et audiovisuelles, des plus traditionnelles aux plus modernes, et d’encourager le décloisonnement des moyens d’expression, l’exposition rassemble une multitude de média artistiques : la photographie, le collage, le dessin, l’installation, la performance et surtout, occupant une place majeure, la vidéo.

Films, installations interactives et performances

C’est la forme du film qu’ont choisie Charlotte Bayer-Broc, Vincent Ceraudo, Raphaël Botiveau et Shirley Bruno. Par son film de quatorze minutes intitulé I made you, I kill you, Alexandru Petru BǎdeliȚǎ se confronte à son enfance. Le film Stella 50.4N1.5E d’Elsa Brès mêle architecture et nature, intérieur et extérieur, et fait du travail une condition nécessaire à la perception du monde.

L’installation interactive audiovisuelle Chemins battus d’Iván Castiñeiras Gallego permet par le biais d’une application pour smartphone utilisant un système de géolocalisation de se transporter virtuellement dans le camp de réfugiés de Calais. Cette confrontation à la dure réalité de la vie quotidienne d’un groupe de personnes qui attendent de pouvoir tenter la traversée vers la Grande Bretagne invite à réfléchir sur la notion de frontière.

La performance dans le cadre d’une installation interactive de Junkai Chen, œuvre intitulée Correspondance, s’inspire des poèmes Correspondances de Charles Baudelaire et Le Torrent aux Chants d’Oiseaux de Wang Wei pour proposer une symphonie audiovisuelle mêlant le mouvement, l’image et le son.