ART | EXPO

Oeuvres sur papier

14 Avr - 17 Mai 2008
Vernissage le 14 Mai 2008

Parallèlement au salon du dessin, la galerie Baumet-Sultana propose de revenir sur cette pratique à travers une exposition consacrée au papier. Réunis autour de cette matière les artistes l’utilisent comme support ou sujets, dans autant de déclinaisons possibles de leurs univers personnels. 

Communiqué de presse
François-Xavier Courrèges, Christian Curiel, Gérald Panigh, Gavin Perry, Sally Ross
Oeuvres sur papier

La galerie Baumet-Sultana présente une exposition qui réunit 5 artistes de la scène artistique actuelle:  François-Xavier Courrèges, Christian Curiel, Gérald Panigh, Gavin Perry, Sally Ross

C’est la simplicité des moyens mis en œuvre qui d’emblée caractérise le travail de François-Xavier Courrèges. Des vidéos, des photos, des dessins, dont la justesse se joue dans un presque rien. Un propos qui fait mouche, en évoquant les sentiments amoureux, la déception, la fragilité des êtres et des choses sans pathos, plutôt avec légèreté.  La boucle et le ralenti, servent l’image comme la bande son (le plus souvent musicale et réalisée par l’artiste) en créant une sorte d’effet hypnotique. D’infimes nuances, une sensibilité à fleur d’écran, une écriture directe dénuée d’effet de style, l’efficacité est ici liée à l’absence de spectaculaire.

Christian Curiel s’intéresse à la mémoire. A travers un travail sur l’enfance, il tente de faire resurgir, par le biais d’une narration simple et linéraire, les images et les récits qui ont jalonné notre parcours entre la naissance et l’âge adulte.

La pratique du dessin de Géral Panighi doit beaucoup au Ready Made. Il utilise des vignettes, des transferts, des tatouages, qu’il installe au milieu de grandes pages de papier usagé, tâché, jauni. Les images qu’il recycle sont issues en général de la culture populaire, des mass-medias, de la bande dessinée. Son travail consiste à augmenter la figure de ces objets visuels trouvés, à leur conférer la plus-value d’une autonomie nouvelle, par le biais, plutôt que d’un détournement, d’un contournement.

Pour Gavin Perry, customiser est un acte subversif qui s’oppose radicalement aux efforts déployés par chacune des civilisations dominantes dans le but d’homogénéiser sa culture. Ce désir d’exprimer sa propre identité se traduit dans notre société chez de nombreuses personnes par le souhait de modifier des objets fabriqués en série de manière radicale et souvent violente.
Son intérêt pour ce phénoméne réside sur la relation entre le “customiseur” et l’objet customisé, et plus particulièrement sur l’obsession d’une personne à s’investir dans l’acte de modification.

Sally Ross peint et dessine d’après photographies des œuvres détaillées, minutieuses et riches. Sa technique obssesive transforme les sujets grâce à une concentration de détails denses et une palette colorée très particulière. Fascinée par une tradition picturale traditionnelle, ses influences artistiques vont de la peinture flamande à Picabia et Matisse. Dans ses nouveaux dessins Sally Ross reprends à l’aquarelle quatre portraits de femmes des années 50 et les rends actuelles grâce à sa technique et ses couleurs. 

critique

Œuvres sur papier