ART | EXPO

Nouvelles Vagues

08 Oct - 08 Nov 2014
Vernissage le 08 Oct 2014

Véritable média, l’estampe est étroitement liée à la notion de diffusion et de circulation des images et des idées. L’exposition présente publiquement des œuvres réalisées dans le cadre d’une commande publique initiée par le CNAP pour soutenir l’activité des ateliers d’estampes en invitant des artistes contemporains à s’emparer de ces techniques.

Gaëlle Chotard, Stéphane Dafflon, Rafael Lain & Angelina Detanico, Jochen Gerner, Delphine Gigoux-Martin, Jean-Olivier Hucleux, Bernard Joisten, Vera Molnar, Gerald Petit, Françoise Pétrovitch, Julien Prévieux, Pierre Savatier, Jean-Luc Verna
Nouvelles Vagues

Déjà dépositaire d’un important ensemble d’estampes issu d’une précédente commande publique, L’Artothèque, Espaces d’art contemporain bénéficie d’un nouveau dépôt consenti par le Centre national des arts plastiques. Ce dépôt conséquent vient ainsi enrichir le fonds de L’Artothèque, collection déjà riche de plus de 2400 pièces.

Initié en 2010, «Nouvelles Vagues» rassemble à ce jour 21 œuvres de format important. Parmi celles-ci, de jeunes artistes représentant le dynamisme de la création actuelle côtoient des figures majeures de l’art contemporain: Stéphane Dafflon, Angela Detanico et Raphaël Lain, Delphine Gigoux-Martin, Bernard Joisten, Gaëlle Chotard, Véra Molnar, Julien Prévieux, Pierre Savatier, Jean-Luc Verna, Jean Hucleux, Gerald Petit, Françoise Petrovitch, Jochen Gerner.
Cette exposition est l’occasion de présenter publiquement, et pour la première fois, les œuvres réalisées à ce jour dans le cadre de cette commande. Elle constitue la première phase d’un projet qui se poursuivra par la commande du CNAP de 12 œuvres en 2015 et 2016.

Comme la commande de 1996, «Nouvelles Vagues» témoigne de la volonté de l’État de soutenir et d’encourager l’activité des ateliers d’estampes encore actifs, en invitant les artistes à s’emparer de techniques parfois très anciennes comme la xylographie ou la sérigraphie, ou plus récentes comme l’impression numérique.

Souvent méconnues, parfois mal considérées, les techniques de l’estampe demeurent cependant de formidables outils permettant aux artistes d’investir le champs de la reproductibilité de l’image. Véritable média, au sens premier du terme, l’estampe reste en effet étroitement liée à la notion de diffusion et de circulation des images et des idées. Ce dépôt vient naturellement conforter le travail de sensibilisation à l’art développé par L’Artothèque depuis sa création en 1986.

À l’issue de cette exposition, les œuvres pourront alors commencer leur itinérance. Nul doute que cette «nouvelle vague» d’œuvres saura attiser la curiosité et l’intérêt des emprunteurs qui pourront, dès la fin de l’exposition, décrocher l’estampe de leur choix pour en jouir tout à loisir.

 

AUTRES EVENEMENTS ART