PHOTO

Montpellier. Festival Montpellier danse 2008

22 Juin - 05 Juil 2008

L’édition 2008 du festival fait la part belle à l’éclectisme, à travers des expressions d’inspiration traditionnelle et des créations contemporaines. Avec Alonzo King, William Forsythe, Akram Khan, Mathilde Monnier, La Ribot, Nasser Martin-Gousset, Pascal Rambert... et bien d’autres chorégraphes qui croisent ici leurs regards sur la danse.

Communiqué de presse
Lluis Ayet, Sara Baras, Hélène Cathala, Agnès Chekroun / Jone San Martin,  Germana Civera, William Forsythe, Emanuel Gat, Yasmeen Godder, Amancio Gonzalez, Raimund Hoghe, Akram Khan, Alonzo King, Jennifer Lacey / Nadia Lauro, Xavier Le Roy, Fabrice Mazliah, Nasser Martin-Gousset, Mathilde Monnier, Kettly Noël, Pascal Rambert, La Ribot, Salia Sanou / Seydou Boro, Saburo Teshigawara
Festival Montpellier danse 2008

Le Festival 2008 continuera, comme les précédents, de nous surprendre. Bien sûr, la surprise tiendra au programme varié où se conjuguent les exercices de la danse la plus contemporaine et les expressions ancrées dans des traditions moins connues : Chine, Burkina Faso ou Océan indien. Mais surtout, l’immense majorité des oeuvres présentées sera constituée par des créations, produites par des artistes locaux, nationaux ou internationaux : c’est la logique d’un festival de se situer dans la création ; mais cette caractéristique mérite pourtant d’être soulignée car elle n’est pas aussi massivement présente dans d’autres festivals.

La surprise renouvelée pour cette édition viendra pourtant d’ailleurs : la confiance donnée aux troupes et aux artistes accueillis est la base fondamentale du programme autant que l’esprit de ce Festival. Cette confiance est la condition de la liberté de création : elle permet de n’exercer aucun contrôle mais d’être attentif à une extrême qualité et à une recherche authentique. Cette confiance explique l’éclectisme des pièces présentées, leur diversité et la différence d’esthétique qui les anime.
Cette confiance est telle qu’elle rend superflue la recherche d’un thème qui a vocation à unifier les œuvres, donc à diriger et à imposer sens. Le Festival 2008 surprendra précisément par cette étonnante liberté : chacun viendra voir de la danse, en fonction de ses goûts mais aussi pour découvrir et être surpris. Chacun composera son programme et donnera du sens, en même temps que les créations lui ouvriront un espace d’émotion et de découverte : la véritable surprise sera, non dans un programme, mais dans la danse elle-même. La surprise de la liberté qui est l’autre nom de la danse.

Lien vers la programmation complète

www.montpellierdanse.com