ART | EXPO

May

08 Mai - 19 Juin 2010
Vernissage le 07 Mai 2010

La galerie est toujours un espace d’expérimentation pour Ann Veronica Janssens. Ici elle le transforme en un laboratoire. Le spectateur est alors invité à concentrer son attention sur autant de démonstrations paradoxales. Le laboratoire n’est plus le lieu du doute mais de la contemplation.

Ann Veronica Janssens
May

Pour sa deuxième exposition personnelle à Air de Paris, « May », Ann Veronica Janssens présente un ensemble d’oeuvres récentes dont certaines inédites. Si la galerie est toujours un espace d’expérimentation, ce n’est plus sous la forme de l’immersion physique dans la lumière comme lors de sa précédente exposition personnelle, mais avec celle du laboratoire. Le spectateur est alors invité à concentrer son attention sur autant de démonstrations paradoxales. Le laboratoire n’est plus ici celui de doute mais de la contemplation.

Les matières travaillées semblent en perdre leurs caractéristiques premières, contredire leurs propriétés. Devenir des oxymores, des preuves incommensurables à leurs prémisses matérielles. Le laboratoire n’est plus vérification d’hypothèses mais confirmation de leurs contradictions. L’eau y devient sculpture (Lilas dream), la lumière filmée perd ses attributs statiques, devient battement, l’acier perd sa rigidité et semble se liquéfier (IPN). Il évoque par ailleurs les constructions de l’architecte Oscar Niemeyer qui, filmé en temps réel pendant une de ses pauses, devient statue mouvante. Le portrait devient paradoxalement expérience visuelle.

Et l’expérience de devenir à chaque fois hypnotique et contemplative à nouveau par les seuls effets de deux paramètres: la lumière et le temps.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par N. H. sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.