ART | EXPO

Marc Chagall. Des couleurs pour la Bible

29 Nov - 09 Mar 2015
Vernissage le 29 Nov 2014

La Bible a été une source d’inspiration majeure pour Marc Chagall comme en témoignent les tableaux du Message Biblique conservés au musée. Rarement montrées en raison de leur fragilité, l’exposition dévoile une série de quarante gouaches préparatoires aux gravures, fraîchement restaurées, qui révèlent une lecture singulière de l’univers biblique.

Marc Chagall
Marc Chagall. Des couleurs pour la Bible

«Depuis ma première jeunesse, j’ai été captivé par La Bible. Il m’a toujours semblé et il me semble encore que c’est la plus grande source de poésie de tous les temps.» (Marc Chagall)

Tout au long de la vie de Marc Chagall (1887-1985), La Bible a été une source d’inspiration majeure. Les dix-sept tableaux du Message Biblique conservés au musée national Marc Chagall en sont le meilleur témoignage: peints entre 1956 et 1966, leur message d’amour universel et leur liberté créatrice en font l’un des plus importants testaments spirituels de l’artiste.

L’exposition propose un retour en arrière, quelque trente-cinq ans plus tôt lorsque l’artiste commence ses recherches graphiques sur les thèmes bibliques par une magistrale série de gouaches.

En 1930, Marc Chagall et l’éditeur Ambroise Vollard (1866-1939) entament leur troisième collaboration. Après la création d’illustrations pour Les Âmes mortes de Gogol et pour Les Fables de La Fontaine, l’éditeur parisien propose à Marc Chagall de réaliser des gravures pour illustrer la Bible.

C’est le début d’un magistral projet éditorial qui, pour des raisons économiques et politiques, n’aboutira que vingt-six ans plus tard. En 1956, c’est l’éditeur Tériade (1897-1983) qui reprend le projet et publie un ouvrage monumental, illustré de cent cinq planches gravées par Marc Chagall.

Grâce aux donations faites par Marc et Valentina Chagall à l’État français en 1966 et 1972, le musée possède à la fois les gouaches, l’ouvrage illustré d’eaux-fortes La Bible et les plaques de cuivre qui ont servi de matrice pour le tirage des estampes. Rarement montrées en raison de leur fragilité, ces quarante gouaches viennent de faire l’objet d’une restauration importante qui a permis de leur restituer toute la fraîcheur et l’éclat de leurs couleurs.

Une sélection des gravures pour La Bible sera également présentée à côté de la presse à gravure, installée par Marc Chagall dans sa maison de Saint-Paul-de-Vence, et qui vient d’être offerte au musée.

En suivant le texte biblique, le visiteur découvre la vision proposée par Marc Chagall pour le cycle de Noé, d’Abraham, de Joseph et de Moïse. Inspirées par la Torah, par son enfance juive en Biélorussie mais aussi par le voyage qu’il effectue en Palestine en 1931, ces gouaches préparatoires aux gravures explorent un univers biblique qui révèle une lecture singulière à la fois tragique, prosaïque et onirique.

Commissariat
Sarah Ligner