ART | EXPO

Loïc Le Groumellec

29 Avr - 29 Mai 2010
Vernissage le 29 Avr 2010

Loïc Le Groumellec opère aujourd’hui un tournant radical dans sa pratique: l’introduction de la couleur. L’artiste s’approprie une couleur puissante, déposée par aplat, de manière monochromatique, d’où émerge une iconographie abstraite évoquant l’alphabet runique des Celtes.

Loïc Le Groumellec
Loïc Le Groumellec

Loïc Le Groumellec présente à la Galerie Daniel Templon son dernier travail: trois tryptiques monumentaux, noirs et blancs, face auxquels, pour la première fois, il introduit la couleur.

Né en 1957, Loïc Le Groumellec s’est rendu célèbre par ses toiles minimalistes qui déclinent un langage propre, proche de l’obsession : ombres de mégalithes et profils de maisons. Depuis trente ans, ces motifs se répètent dans une approche presque sérielle et dans une recherche de perfection absolue.

De leur surface étrangement lumineuse, réalisée par effacement progressif de la laque noire, émerge un univers à la fois sobre et mystique. Comme l’a écrit Itzhak Goldberg dans le catalogue de 2008 «Le « minimalisme » sans complaisance de l’artiste opère à son insu, ou plutôt il s’agirait d’un minimalisme expressif, mais qui ne lâcherait jamais la sourdine».

Pourtant, si jusqu’ici le travail de Loïc Le Groumellec explorait une gamme limitée de gris et noirs, il opère aujourd’hui un tournant radical avec l’introduction de la couleur. L’artiste s’approprie une couleur puissante, déposée par aplat, de manière monochromatique, d’où émerge une iconographie abstraite évoquant l’alphabet runique des Celtes.

Vernissage

Jeudi 29 avril de 12h-20h.

critique

Loïc Le Groumellec