ART | EXPO

L’Inventaire, Vol. 6 Acquisitions de 1997 à 1998

24 Sep - 04 Déc 2016
Vernissage le 24 Sep 2016

L’exposition « L’Inventaire, Vol. 6 Acquisitions de 1997 à 1998 » poursuit le cycle d’expositions des œuvres issues du fonds du FRAC Normandie Rouen en fonction de leur numéro d’inventaire. Cette sixième édition met en lumière les peintures, installations, sculptures et photographies acquises par le FRAC en 1997 et 1998.

L’exposition « L’Inventaire, Vol. 6 Acquisitions de 1997 à 1998 » présente une partie de la collection du FRAC Normandie Rouen selon le numéro d’inventaire des œuvres, donc selon leur date d’entrée dans le fonds. Cette sixième édition du cycle annuel de « L’Inventaire » s’intéresse aux peintures, installations, sculptures et photographies acquises par le FRAC en 1997 et 1998.

« L’Inventaire » : un retour sur la construction de la collection du FRAC

Le principe des expositions de « L’Inventaire » permet, en évacuant toute thématique et en révélant la chronologie des acquisitions du FRAC, de se pencher sur les logiques qui sous-tendent ces dernières. La construction de la collection, les choix effectués, leur signification et leur dimension aujourd’hui historique sont exceptionnellement mis en lumière, à rebours des habituelles expositions d’un fonds qui est naturellement dédié à la création du moment.

L’ouverture des collections du FRAC sur la scène internationale qu’avait révélée l’exposition « L’inventaire » de l’année dernière se confirme : les acquisitions des années 1997 et 1998 s’inscrivent dans cette logique mise en place en 1993 par la directrice de l’époque, Alexandra Midal.

Une ouverture sur la scène internationale

De nombreuses installations de grande taille témoignent d’une politique audacieuse de commande et d’achat de telles œuvres auprès d’artistes majeurs des années 1990. Ainsi l’installation sans titre de Michel Blazy, réalisée en 1996, qui fait pendre du plafond au sol des fils de colle à chaud, dans chacun desquels est prise une tomate. Ou encore celle intitulée Smoking, listening, for himself – I care about you because you do, réalisée par Tobias Rehberger également en 1996. L’œuvre rassemble des objets aux couleurs vives et aux formes arrondies typiques de la tendance du design de l’époque. Ces deux haut-parleurs bleus semblables à des superpositions de bulles, ce petit vase vert tout en courbe et ce large objet orange à l’usage indéfini présentés sur une surface bleue semblent incarner le rêve d’un fonctionnalisme futuriste. On retrouve également des créations d’Alicia Framis et Patrick Lebret.

L’exposition ménage une large place à la photographie, et plus globalement à l’image, qui en 1997 et 1998 font l’objet d’un important regain d’intérêt de la part du Frac. En témoigne par exemple l’acquisition de la série de douze photographies en couleur de Claude Closky intitulée Objets en lévitation dans la cuisine : douze objets (cassette vidéo, ramette de papier, rouleau de scotch, sèche cheveux, sac en plastique…) photographiés alors qu’ils sont suspendus dans l’air d’une cuisine. Comme la captation de phénomènes paranormaux ramenés l’échelle domestique. Des œuvres de Suzanne Lafont, Gabriel Orozco, Jack Pierson, Patrick Tosani, Hans-Peter Feldmann Xavier ou encore Veilhan sont également visibles.