ART | EXPO

Lift off de Jan Kämmerling

Pour sa première exposition à la galerie, Jan Kämmerling reprend le thème de la déstabilisation avec une grande peinture présentée en diptyque : une toile trapézoïdale accrochée de biais vient se caler contre une grande toile rectangulaire.

Jan Kämmerling, jeune artiste de Düsseldorf était invité en 2006 à l’Atelier de la Galerie Jean Brolly. Pour cet espace, visible uniquement depuis la rue, il réalisa spécialement une sculpture/peinture: un long parallélépipède de couleur orange posé au sol et calé contre le mur opposé traversait en oblique tout l’espace. L’œuvre démesurée par rapport au lieu semblait ne pas trouver sa place et donnait l’impression de ne pas être installée.

Pour sa première exposition à la galerie, Jan Kämmerling reprendra le thème de la déstabilisation avec une grande peinture présentée en diptyque très caractéristique : une toile trapézoïdale accrochée de biais vient se caler contre une grande toile rectangulaire. Une large bande oblique traverse l’ensemble des 2 toiles de manière discontinue. Cette composition instable attire notre regard qui cherche à rétablir un ordre propre à une composition géométrique classique.

S’appuyant sur certaines expériences historiques (Constructivisme, De Stijl, Hard Hedge) Jan Kämmerling cherche par des processus simples à questionner notre mémoire visuelle. On retrouve dans sa démarche les principes chers aux artistes de l’abstraction géométrique : neutralité de la facture, dépouillement et rigueur formels. La palette utilisée est le plus souvent réduite à la confrontation de 2 couleurs (blanc/noir ou gris, vert/gris, noir/gris métallisé) sans jamais chercher à les exalter.

critique

Le Narré des îles Schwitters