DESIGN | EXPO

Boucles d’oreilles

01 Fév - 29 Fév 2020
Vernissage le 01 Fév 2020

Entre lourdeur et légèreté, entre fixité et fluidité, les imposantes boucles d’oreilles gris métallique d’Alina Alamorean encadrent le visage des femmes et les forcent à garder la tête haute. A retrouver dans l'IBU Gallery.

« This is not jewlery », affiche le site de l’artiste Alina Alamorean, diplômée de la Haute École de Joaillerie. Elle défie en effet tous les standards de la bijouterie, en présentant des bagues, des boucles d’oreilles ou des pendentifs imposants et sculpturaux, qui ne manquent pas de surprendre par leur originalité. Elle remporte en 2007 le premier prix du concours international de joaillerie HRD Diamonds Awards, grâce à la création de La Cape indomptable, qui prend la forme d’une pluie de diamants enveloppant le corps de la femme. Artiste permanente depuis 2009 de l’IBU Gallery,  Alina Alamorean y présente actuellement une collection de boucles d’oreilles en aluminium.

Lourdeur et légèreté des boucles d’oreilles d’Alina Alamorean

Chez Alina Alamorean, la bague n’habille pas seulement le doigt, mais la main entière ; le bracelet, pas seulement le poignet mais tout l’avant-bras ; le collier, pas seulement le cou, mais le torse entier. Les boucles d’oreilles gris métallique qu’elle a créées pour l’IBU Gallery n’échappent pas à ce constat : elles s’étendent et prennent de la place, de façon à orner non seulement les oreilles mais la tête entière. Certaines pendent jusqu’au creux du cou et encadrent ainsi le visage de la personne qui les porte.

L’allure imposante des boucles d’oreilles donne l’impression d’une certaine lourdeur, qui contraste en vérité avec la légèreté de l’aluminium dont elles sont faites, ainsi qu’avec leur design. En effet, la forme des boucles fait songer tantôt à du papier plié ou chiffonné, tantôt à du tissu qui tournoie ou à un ruban figé dans sa chute. Il y a ainsi un jeu entre lourdeur et légèreté, entre fixité et fluidité dans l’apparence de ces bijoux au poids-plume.

Les boucles d’oreilles d’Alina Alamorean : un bijou qui impose une prestance

Les boucles d’Alina Alamorean, qui encadrent le visage des oreilles jusqu’au cou, obligent la personne qui les porte à garder la tête haute. Le bijou dépasse la stricte ornementation, il modifie la posture et le comportement. Ces imposantes créations s’inspirent des parures antiques des reines égyptiennes telles que Nefertiti ou Cléopâtre. Les bijoux reflétaient leur puissance par leur richesse, par leur esthétique mais aussi par la prestance qu’ils leur imposaient. Alina Alamorean souhaite insuffler ce sentiment de force chez les femmes d’aujourd’hui.