ART | EXPO

Le temps de la métamorphose 02. Echo

08 Mai - 20 Oct 2013
Vernissage le 08 Mai 2013

Avec cette nouvelle vidéo, Echo, Françoise Pétrovitch souhaite questionner le double, le dédoublement, la mise en abîme au propre comme au figuré. Pour renforcer cette idée, elle choisit de projeter son film dans le bassin du lavoir municipal de Lambesc où l’eau sombre devient écran.

Françoise Pétrovitch
Le temps de la métamorphose 02. Echo

Après son travail sur les jumeaux à travers une série de dessins (Twins, 2006-2012) puis une création radiophonique éponyme pour France culture en 2011, Françoise Pétrovitch poursuit son travail sur la gémellité et le trouble qui naît du double en réalisant un film d’animation, Echo.

Les dessins d’Echo sont des lavis d’encres, technique liquide comme un écho visuel de la profondeur de l’eau. Françoise Pétrovitch nous entraine dans un monde onirique issu d’éléments du quotidien qui acquièrent une certaine poésie dans ce lieu historique et patrimonial du village de Lambesc.

Dans le travail de Françoise Pétrovitch peuplé de jeunes femmes ou de jeunes filles, transparaît un questionnement sur la féminité. Cette problématique se prolonge sur la question de la maternité et sur les relations fusionnelles où l’un tente d’accaparer l’autre. Question d’autant plu troublante dans le rapport à la gémellité.

«Twins est une image sonore qui se déplie, se décalque par décalages, en symétrie axiale, de l’ouverture à la fin de l’émission: questions aux jumelles – archives radio des doublés – «re-double», un texte en colocation de Marie-Christine Gayffier – visite d’atelier – questions aux jumeaux. Comme une invitation à voir avec la radio, à entendre mes dessins de «Twins», une série de lavis où la flaque d’encre rouge noue les corps deux à deux. Invisibles, les jumeaux sont-ils visibles?» Françoise Pétrovitch, sur sa creation radiophonique Twins (2011, France culture).