ART | EXPO

Le réel, nouvel opium

04 Fév - 27 Fév 2010
Vernissage le 04 Fév 2010

Invité par la galerie Les filles du calvaire, le collectif est-ce une bonne nouvelle présente une exposition qui interroge le réel comme principe fictionnel. Il ne cherche pas à opposer fiction et réalité, mais à interroger la validité de l'appel au réel dans les représentations.

Soufiane Adel, Christian Barani, Taysir Batniji, Yann Beauvais, Edson Barrus, Raphaël Boccanfuso, Anne-Marie Cornu, François Daireaux, Frédéric Dumond, Yan Duyvendak, Agnès Geoffray, Julien Gourbeix, Patrick Hébrard, Daniel Lê, Sabine Massenet, Sara Millot, Eléonore de Montesquiou, Françoise Parfait, patrickandrédepuis1966, Alex Pou, Jean-Claude Taki, Brigitte Zieger
Le réel, nouvel opium ?

Ecrivains
Emmanuel Adely, François Bon, Arno Calleja, Sonia Chiambretto, David Christoffel, Sophie Coiffier, Louise Desbrusses, Frédéric Dumond, Jean-Michel Espitallier, Jérôme Game, Fred Griot, Cyrille Martinez

Invité par la galerie Les filles du calvaire, le collectif est-ce une bonne nouvelle présente une exposition qui interroge le réel comme principe fictionnel. «Le réel, nouvel opium ?», titre de l’exposition, est la question qui a été posée aux trente-quatre artistes et écrivains qui donnent au projet sa forme singulière. Certains d’entre eux ont répondu par une pièce déjà réalisée, d’autres ont choisi de produire une pièce et/ou un texte inédit.

Les pièces présentées, tout en prenant en compte ce que la question implique, présentent autant d’angles d’approche que de personnalités, la question du réel étant intrinsèquement, voire exclusivement, liée à chaque individu.

La fiction est devenue la structure de notre époque, elle fonde toute notre histoire. Les mots scénario, séquence, storytelling sont les bases de nos constructions sociétales ou entrepreneuriales. Et le réel est devenu un élément de validation de ce tout fictionnel.

La proposition du collectif est-ce une bonne nouvelle ne cherche pas à opposer fiction et réalité, mais à interroger la validité de l’appel au réel dans les représentations. Un des enjeux de cette exposition est d’allier à la vidéo, en projection ou en installation, d’autres temporalités comme celle de la photographie ou du texte. Textes qui seront présents sous forme de projection dans l’espace.

La scénographie de l’exposition fera dialoguer des pièces «conceptuelles» travaillant la texture même de l’image ainsi que des oeuvres et textes travaillant en lien avec les médias ou la critique d’art avec des propositions plus «fictionnelles».

Enfin, des objets imprimés assemblent les textes et visuels de chaque participant, donnant une extension à l’exposition après sa fin. Pas de texte critique, ou analytique dans ce qui n’est donc pas un catalogue, mais qui se veut la traduction sur papier de ce que l’exposition met en temps et en espace

Evénement
Performances le samedi 20 février 2010. 17h30-19h.

Article sur l’exposition
Nous vous incitons à lire l’article rédigé par Alexandrine Dhainaut sur cette exposition en cliquant sur le lien ci-dessous.

critique

Le réel, nouvel opium