ART | EXPO

La Négation du temps, prologue

25 Mar - 26 Juin 2011
Vernissage le 25 Mar 2011

Qu’est-ce-que le temps ? Dans le cadre de la 12e expérience présentée au Laboratoire, l’artiste sud-africain William Kentridge et le scientifique américain Peter Galison s’interrogent sur la simultanéité du temps en tant que processus créatif.

William Kentridge, Peter Galison, Philip Miller
La Négation du temps, prologue

Qu’est-ce-que le temps ? Comment le mesurer ? Peut-on le nier? Autant de questions qui par leur aspect physique, technologique et philosophique se posent encore comme une énigme tout à la fois réaliste et subjective. Dans le cadre de la 12e expérience présentée au Laboratoire, l’artiste sud-africain William Kentridge et le scientifique américain Peter Galison s’interrogent sur la simultanéité du temps en tant que processus créatif.

Connu pour ses films d’animation composés de dessins au fusain, William Kentridge est l’un des rares artistes d’Afrique du Sud à jouir d’une grande notoriété internationale. Son œuvre graphique, empreinte de poésie et d’engagement politique dénonce l’apartheid et le colonialisme au travers de thèmes symboliques comme l’égalité ou la justice. L’artiste explore des domaines aussi riches et variés que la gravure, le collage, la sculpture, la performance, le théâtre ou encore l’opéra.

William Kentdrige intègre la temporalité comme une notion inventive, voire imaginaire; où la subjectivité se joue du réalisme inhérent à la représentation du temps. Selon lui, «le travail de Peter Galison offre des possibilités esthétiques et métaphoriques extrêmement riches. L’histoire de la relativité, dans ses dimensions à la fois scientifiques et philosophiques, nous fascine toujours et fournira l’essentiel du matériau visuel pour en explorer les implications métaphoriques. Les thèmes de la simultanéité, du temps qui ralentit et accélère, de la synchronie et de son absence, sont tous passionnants et suggèrent de nombreuses pistes. J’imagine pour l’instant quelque chose qui se situerait entre performance et installation, entre opéra et conférence, qui mêle le côté éphémère de la prestation et une certaine permanence».