DESIGN | EXPO

WantedDesign Brooklyn | Expériences sensibles

16 Mai - 20 Mai 2019

Quand l'École nationale supérieure de création industrielle rencontre l'éditeur Alessi, cela donne vie à vingt projets. Exposition baladeuse, après avoir fait sa première au salon Maison et Objet d'automne 2018, "Expériences sensibles" fait escale à New York, pour WantedDesign Brooklyn.

Tous les ans, en mai, NYCxDESIGN réunit designers, étudiants et professionnels du design, à New York. Se déroulant cette année du 10 au 22 mai 2019, l’évènement fédère aussi d’autres temps forts, comme WantedDesign. Scindé en deux lieux (Brooklyn et Manhattan), WantedDesign promeut le design international tout en encourageant les émergences. Et défendant une création consciente [conscious design], WantedDesign 2019 sera une fois de plus l’occasion de valoriser des projets soucieux de protéger l’environnement, réduire la production de déchets et freiner la consommation compulsive. C’est dans ce cadre que l’exposition « Expériences sensibles » s’installe à Brooklyn, du 16 au 20 mai. Soit une exposition réunissant une sélection de projets d’élèves de l’Ensci, conçus en partenariat avec Alessi. Présentée en première au salon Maison et Objet de septembre 2018, « Expériences sensibles » rassemble vingt projets innovants, répartis selon deux axes : objets connectés d’une part et projets synesthésiques de l’autre.

Quand l’École nationale supérieure de création industrielle rencontre Alessi

L’Ensci ? L’École nationale supérieure de création industrielle. Installée à Paris, l’Ensci-Les Ateliers dispense un enseignement de pointe, consacré au design et à la création industrielle. Éditeur italien de design, Alessi est connu pour ses objets métalliques (cafetières, ustensiles, montres…) à la facture aussi élégante que précise. Parmi ses pièces emblématiques se compte notamment Juicy Salif (1990) de Philippe Starck — un presse-agrume aux allures de fusée. Mais Alessi édite également des pièces d’Ettore Sottsass, Doriana et Massimiliano Fuksas, Odile Decq, les frères Campana, les frères Bouroullec, Patricia Urquiola, Marcel Wanders… Et quand Alessi rencontre l’Ensci, cela prend la forme de deux ateliers de projets, articulés suivant deux axes de recherche et développement. Soient objets domestiques connectés, sous la direction de Laurent Massaloux et Romain Cuvellier. Et objets domestiques synesthésiques, sous la direction de François Azambourg et Elena Tosi Brandi. Des quarante projets incubés, vingt ont été retenus.

« Expériences sensibles » à WantedDesign : vingt projets connectés et / ou synesthésiques

Avec Domestication (2018), par exemple, le designer Morgan Alby propose un set d’électroménager (mixeur, batteur, émulseur) se partageant le même moteur. De forme ultra-minimaliste, en plastique et acier forgé, tout y est remplaçable ou réparable par l’éditeur. Ludique, le projet Trottola (2018) de Julien Gorrias adjoint aux objets de la table une fonction de toupie. Pour accompagner les fins d’agapes, quant au café chacun joue avec ce qu’il a sous la main (bouchons, cuillers, tasses…). Avec Heho (2018), Camille Chapuis met l’accent sur le design sonore. En développant des dispositifs de sonneries et notifications modulables, à intégrer dans l’environnement domestique. Les lampes Plato & Socrates (2018) de Paul Capdenat-Christy sont quant à elles connectées et, poétiquement, se parlent ou s’ignorent. Quant aux tasses Fugu (2018), de Victor Le Fessant, elles stimulent le rapport tactile aux objets. Vivier d’ingéniosité concrète, « Expériences sensibles » fera sa prochaine escale à WantedDesign Brooklyn.