ART | ART & PHOTO - EXPO

Jeff Wall

13 Mar - 24 Avr 2010
Vernissage le 13 Mar 2010

Les nouveaux travaux de Jeff Wall rassemblés ici, couleur et noir et blanc, explorent le potentiel du «néoréalisme» et du néo-documentaire en photographie.

Jeff Wall
Jeff Wall

La Galerie Marian Goodman présente une exposition des récentes photographies de Jeff Wall. 

Cette exposition rassemblera de nouveaux travaux, couleur et noir et blanc qui explorent le potentiel du «néoréalisme» et du néo-documentaire en photographie. Ces éléments constituent le cœur de la pratique de Jeff Wall depuis ces quelques dernières années et trouvent leur origine dans l’observation d’événements ou dans la tradition documentaire.

Faisant la différence entre œuvres cinématographiques et documentaires, entre son intérêt pour le cinéma et la peinture — qui façonnèrent d’abord son travail- l’artiste explique le tournant sensible qu’il opéra dans les années 1990 lors d’un entretien:

«Les photographies que j’ai réalisée entre 1978 et 1982 m’ont indiqué des pistes que je pouvais prendre… comment je pouvais travailler dans des lieux réels sur des thèmes issus de mes propres expériences, remémorées et reconstituées. Je crois que ce fut le point de départ de ce que j’ai fini par appeler mes photos «proches du documentaire». Je pense aussi que ces images ont des qualités néoréalistes, une affinité avec le reportage photo et avec l’aspect des films des années 1950 que j’aimais.

Mes paysages étaient des photographies directes, aussi m’ont-elles montré comment elles pouvaient commencer à faire partie de ce que j’essayais de réaliser. […] Un certain nombre de photos que j’ai réalisées dans les années 1980 étaient des photos de studio, même si elles avaient été prises dans des lieux réels. […] Je voulais exagérer l’aspect artificiel de mon travail de manière à créer une distance vis-à-vis du contexte dominant de reportage, le leg de Robert Franck et des autres.

J’ai vu quelque chose d’autre dans la photographie, quelque chose en rapport avec l’échelle, avec la couleur et avec la construction, qui devait pouvoir fonctionner avec des valeurs plus établies issues du XIXe siècle et qui avaient été répandues par des grands photographes du XXe siècle.

[…] Autour dans années 1988/1989… je suis revenu vers la photographie, ou plutôt en direction de la photographie… Dans les faits, cela signifie créer une nouvelle forme de photographie par rapport à celles réalisées auparavant. Ou du moins, différentes à un degré important. […] Ces photos ont été importantes pour moi ; elles m’ont ouvert à une nouvelle façon de travailler, moins redevable de la dialectique peinture / cinéma… et davantage connectée à la photographie directe. Je pense qu’on peut en voir la conséquence depuis ces quinze dernières années. (…)». Extrait d’un entretien par et avec Jeff Wall et James Rondeau, dans Jeff Wall: catalogue raisonné 1978-2004, Schaulager, Bâle, 2005.

 

critique

Jeff Wall