PHOTO | EXPO

Pictures for a While

01 Juin - 04 Sep 2019
Vernissage le 31 Mai 2019

L’exposition « Pictures for a While » au Centre photographique Marseille dévoile de nouvelles œuvres pour la plupart inédites de Jean-Louis Garnell : seize ensembles et extraits d’ensembles photographiques et une série de dessins. Diptyques, triptyques et autres assemblages réalisés à partir de photographies numériques témoignent de la pratique récente de cet artiste majeur de la photographie contemporaine en France.

L’exposition « Pictures for a While » au Centre photographique Marseille rend compte du cheminement récent de Jean-Louis Garnell, un des principaux représentants de la photographie contemporaine française qui, depuis plus de trente ans, mène une pratique au style singulier et libre qui génère une œuvre à la fois dense, concentrée sur son unicité et ouverte. Sont rassemblés seize séries et extraits de séries photographiques ainsi qu’un ensemble de dessins, des œuvres pour la plupart inédites.

« Pictures for a While » : photographies de Jean-Louis Garnell

Le titre de l’exposition, « Pictures for a While », est intentionnellement non traduit, pour mieux souligner l’absence, aux yeux de Jean-Louis Garnell, d’un équivalent exact en français au mot anglais « picture », qui ne peut se résumer au seul terme « image », le plus souvent utilisé pour le traduire. Utilisé au pluriel, « pictures » renvoie à la démarche récurrente de Jean-Louis Garnell depuis 1988 qui consiste à créer des ensembles à partir de différentes photographies : des diptyques, des triptyques, des séries ouvertes et des ensemble dont le nombre de photographies et leur ordre sont déterminés.

Diptyques, triptyques et assemblages de photos numériques

Selon les propres termes de Jean-Louis Garnell, « mettre deux photographies côte à côte est un geste qui provoque immédiatement une appréhension particulière ». L’exposition dévoile ainsi seize œuvres récentes qui ont été réalisées à partir de photographies numériques travaillées par ordinateur et sont présentées en diptyques, triptyques et sous la forme de « découpes » (plusieurs vues numériques assemblées pour former une seule image). Ces œuvres s’inscrivent dans le travail sur le matériau numérique débuté en 2001 par Jean-Louis Garnell, après quinze années d’une rigoureuse pratique de photographie à la chambre.

Le regard méditatif de Jean-Louis Garnell

Le recours au numérique confère aux images de Jean-Louis Garnell un aspect plus fluides et une dimension plus intuitives voire expérimentale. Il permet d’exploiter pleinement la notion de fragmentation qui est au cœur de son travail. On retrouve cependant des caractéristiques permanentes des créations de Jean-Louis Garnell : la minutie, la finesse et la précision de l’exécution, ainsi que l’attention portée à son environnement proche et familier, son entourage, son intérieur, la nature, autant de sujets simples sublimés par l’utilisation des variations infinies de la lumière et par un langage plastique singulier qui privilégie un regard méditatif plus que descriptif.