ART | EXPO

Isabelle Cornaro

03 Juin - 02 Sep 2012
Vernissage le 02 Juin 2012

Qu'elle puise son inspiration dans un tableau de Poussin ou dans un paysage d'Afrique, Isabelle Cornaro s'applique à employer plusieurs langages de l'art en laissant croire au regardeur que tout est en ordre. Si son travail s'appuie d'abord sur des logiques d'analyse, de classement ou de traduction, celle-ci sont régulièrement parasitées par des traits faussement personnels: obsessions, lubies, fétiches et souvenirs.

Isabelle Cornaro
Isabelle Cornaro

Dans cette exposition, cette jeune artiste française interroge les notions de perspective, de point de vue et de positionnement. Ses références artistiques remontent au-delà des années 1960 et 1970. Elle s’inspire de divers courants esthétiques, qui ont construit la culture occidentale, qu’elle aborde d’un point de vue conceptuel — sémiologique — et de réflexions issues de la postmodernité autour du médium, du point de vue, de la question du style et de la reproduction vs l’original.

En effet, c’est en partant de peintures classiques qu’Isabelle Cornaro construit les lignes de perspective de ses installations. De l’abstraction à la figuration, elle crée des ensembles et des systèmes qui constituent de nouveaux paysages grandeur nature. Elle utilise des objets issus de la culture populaire qui comportent des éléments idéologiques, qu’elle fait interagir avec des documents appartenant aux champs de la culture savante. Une fois intégrés dans une composition, les objets familiers mis en scène minutieusement se dotent d’un sens nouveau et d’une valeur nouvelle. Elle met en lumière l’importance des systèmes symboliques dans les productions culturelles et montre ainsi comment les modes de représentation historiquement et culturellement déterminés influencent notre perception du monde. La diversité des médiums employés — le dessin, la vidéo/le film, l’installation — est liée à l’histoire et la culture de la société occidentale. L’artiste joue avec les frontières de ces médiums artistiques où l’oeuvre se situe entre le document de travail, l’objet unique et privé et l’objet public et anonyme.

Vernissage
Samedi 2 juin 2012 à 18h