DESIGN | EXPO

Irisations

16 Juin - 02 Oct 2016
Vernissage le 16 Juin 2016

Organisée dans le cadre de l’événement Chroniques-Imaginaires Numériques, l’exposition «Irisations» se divise en deux volets présentés à la Fondation Vasarely et à la Cité du livre, à Aix-en-Provence. Elle réunit les œuvres d’artistes contemporains tournant autour du thème de la lumière.

Dans le cadre des Chroniques-Imaginaires Numériques, une manifestation consacrée aux arts et aux cultures numériques, Seconde Nature, Zinc et Mécènes du Sud présentent «Irisations». Cette exposition, qui célèbre le 40ème anniversaire de la Fondation Vasarely, invite une vingtaine d’artistes contemporains à rendre hommage à Victor Vasarely, précurseur des arts numériques actuels.

«Irisations», une réflexion sur la lumière

Organisée en deux volets à Aix-en-Provence, l’un présenté à la Fondation Vasarely et l’autre à la Cité du livre, «Irisations» propose une réflexion sur le phénomène physique de la lumière: son spectre, ses couleurs, sa perception. Une vingtaine d’artistes, français et internationaux, dévoilent leurs œuvres immersives et sensibles, leurs installations cinétiques qui invitent le public à franchir de nouveaux espaces sensitifs. Chacune des œuvres présentées joue à déconstruire le spectre lumineux et explore à sa manière la relativité de la perception.

L’artiste canadien Herman Kolgen inaugure la dernière installation de sa série Seismik. Refik Anadol immerge le public dans un espace mouvant et le pousse à s’interroger sur la façon dont il appréhende son environnement. Florian Girardot et Thomas Voillaume jouent quant à eux avec l’image du spectateur en lui fabriquant un nouveau «moi», une nouvelle identité dont il n’a pas la maîtrise.

Autour de l’exposition: rencontres, ateliers et concerts

Si l’exposition «Irisations» est le fil rouge des Chroniques-Imaginaires Numériques, plusieurs autres événements, rencontres et ateliers de créativité, rythmeront cet été dédié aux arts numériques. Les Chroniques Sonores marqueront le retour des soirées musique à Seconde Nature avec, notamment, la venue du producteur Legowelt et du collectif de techno lyonnais BFDM.