ART | EXPO

Inside

20 Oct - 11 Jan 2015
Vernissage le 19 Oct 2014

Bienvenue dans un Palais de Tokyo métamorphosé par les artistes de façon à ce que, d’une installation à l’autre, d’un étage à l’autre, le public soit à l’intérieur des œuvres. Ce long parcours permet d’appréhender de manière inédite le bâtiment, à la façon d’un voyage initiatique, allant du physique au mental et du psychique au spirituel.

Jean-Michel Alberola, Dove Allouche, Yuri Ancarani, Sookoon Ang, Christophe Berdaguer & Marie Pejus, Christian Boltanski, Peter Buggenhout, Marc Couturier, Nathalie Djurberg & Hans Berg, Dran, Valia Fetisov, Marcius Galan, Ryan Gander, Ion Grigorescu, Hu Xiaoyuan, Eva Jospin, Jesper Just, Mikhail Karikis & Uriel Orlow, Mark Manders, Bruce Nauman, Mike Nelson, Numen/For Use, Abraham Poincheval, Araya Rasdjarmrearnsoo, Reynold Reynolds & Patrick Jolley, Ataru Sato, Stéphane Thidet, Tunga, Andra Ursuta, Andro Wekua, Artur Zmijewski
Inside

«Inside» propose au visiteur une traversée à l’intérieur de soi dont l’espace d’exposition serait la métaphore. Cette odyssée, tant physique que mentale, invite à traverser un Palais de Tokyo métamorphosé par les artistes de façon à ce que, d’une installation à l’autre, d’un étage à l’autre, le public soit à l’intérieur des œuvres.

Celles-ci, dont certaines créées spécifiquement pour l’exposition, nous conduisent au plus près de nous-mêmes, de l’expérience de l’espace jusqu’à nos pensées et nos craintes les plus secrètes.

A la manière des chambres noires, l’intérieur est un lieu privilégié pour l’apparition des images: de l’art pariétal et des récits originels à la découverte de l’intériorité du sujet, des remous internes de la mélancolie au vaste territoire de l’inconscient. Pour les surréalistes ce fut l’accès aux puissances du rêve; pour Georges Bataille, une recherche extatique des états les plus extrêmes de la pensée. «Inside» est aussi l’occasion de plonger dans la psyché de certains des artistes, dont les œuvres présentées sont autant de projections mentales, face auxquelles le visiteur doit affronter sa propre intériorité.

Ce long parcours permet d’appréhender de manière inédite le bâtiment — transformé en un organisme à découvrir — à la façon d’un voyage, du physique au mental, du psychique au spirituel, selon l’archétype du voyage initiatique. Par exemple, pour pénétrer dans l’exposition, il faut d’abord oser entrer dans une forêt mystérieuse, créée par Eva Jospin. La forêt, incarnation de la nature à l’état sauvage, est surtout dans les récits traditionnels l’espace de l’épreuve, funeste ou initiatique. Elle est aussi le lieu de la rencontre avec soi-même. Traverser la forêt, c’est initier la visite de l’exposition «Inside» qui est un voyage intérieur.

L’ensemble des œuvres produit une expérience à la fois sensorielle et émotionnelle. «Inside» convoque toutes les émotions qui font notre humanité: joie, inquiétude, effroi, horreur, désir, plaisir… Une expérience profonde, troublante et imprévue.

Commissaires: Jean de Loisy, Daria de Beauvais, Katell Jaffrès

critique

Inside